Passer au contenu principal. Passer aux outils complémentaires.

Amy Cotton Remporte l’Argent

La Montréalaise Amy Cotton a remporté la médaille d’argent chez les moins de 78 kg, samedi, à la Coupe du monde de judo de Miami, en Floride. Elle a été défaite en ronde ultime par l’Américaine Kayla Harrison, qui occupe le troisième rang mondial.

La Montréalaise, classée 17e au monde, a d’abord obtenu un laissez-passer en première ronde avant de battre l’Américaine Jane Lock à son premier combat. En demi-finale, elle retrouvait la Chinoise Zhehui Zhang, qui l’avait vaincu la semaine dernière à São Paulo au même stade de la compétition. C’est Cotton qui a eu le meilleur cette fois, empochant la victoire grâce à un Yuko.

En finale, l’Américaine Kayla Harrison, tombeuse des Canadiennes Catherine Roberge et de Bishop Sommerfeld, a vaincu Cotton en inscrivant Waza-ari.

«L’affrontement contre l’Américaine a été assez serré. Et puis Amy a obtenu sa revanche sur la Chinoise. Somme toute, elle peut se réjouir puisqu’elle a livré de très bons combats», a indiqué l’entraîneur Nicolas Gill.

Catherine Roberge a bien débuté la compétition avec des victoires contre Sisilia Naisiga, des îles Fidji, et Raquel Prieto Madrigal, d’Espagne. Reléguée en finale consolation après sa défaite aux mains d’Harrison en demi-finale, elle s’est imposée face la Vénézuélienne Kelvi Pinto pour récolter une médaille de bronze.

Chez les moins de 70 kg, l’Ontarienne Kelita Zupancic,11e au monde,a livré une autre belle performance. Après avoir facilement remporté ses deux premiers combats de la journée contre l’Américaine Laquinta Allen et la Polonaise Katarzyna Klys, Zupancic s’est inclinée en demi-finale contre la Colombienne Yuri Alvear, huitième au monde. Alvear avait privé Zupancic de la médaille d’or la semaine dernière, à la Coupe du monde de São Paulo. La Canadienne a ensuite subi la défaite face à la Brésilienne Maria Portela pour terminer au cinquième rang de la compétition.

Alexandre Émond a remporté la troisième médaille canadienne de la journée. Chez les moins de 90 kg, le Québécois, 21e au classement mondial, a défait le Slovaque Milan Randl en finale consolation pour ainsi décrocher la médaille de bronze.

«J’avais battu le Slovaque l’année dernière aux Championnats du monde, mais je m’attendais à un combat difficile puisque c’est un très bon judoka. Le combat a été assez égal, mais vers la fin, il était fatigué. Lorsqu’il restait environ 40 secondes, j’ai fait un Waza-ari pour obtenir la victoire», a relaté Émond.

Émond avait remporté ses premiers combats avant de perdre en demi-finale contre le Brésilien Hugo Pessanha, huitième au monde dans cette catégorie. «Dans l’ensemble, je suis vraiment satisfait de ma performance et de mon résultat. C’est ma première compétition en deux mois puisque j’ai dû rester à Montréal pour soigner une blessure au cou. Alors c’est très encourageant pour la suite.»

Kalem Kachur a également bien fait chez les – 81 kg en terminant au cinquième rang. Le Québécois, 51e de sa catégorie, a remporté ses trois premiers combats avant d’être défait en demi-finale par le Brésilien Nacif Elias. Kachur a ensuite perdu en finale consolation contre le Hongrois Sandor Nagysolymosi.

Parmi les autres Canadiens en action samedi, Bishop Sommerfeld (- 78kg) et Stefan Zwiers (-100 kg) ont terminé septièmes de leur catégorie. Yacinta Nguyen-Huu (- 70 kg), Scott McGrandle (-81 kg) Guillaume Perrault (-81 kg) et James MacManus (+100kg) n’ont pas obtenu de classement.

Entrée en force

Les judokas Sasha Mehmedovic, Nicholas Tritton et Joliane Melançon avaient déjà mis la table pour leurs coéquipiers, vendredi. Tous les trois sont montés sur la troisième marche du podium.
Dans la catégorie des moins de 66 kg, Sasha Mehmedovic est monté sur la troisième marche du podium. Il a défait tour à tour l’Américain Austin Cook et le Monégasque Cédric Bessi avant d’être défait par le Brésilien Leandro Cunha. Au repêchage, Mehmedovic a retrouvé sa touche en défaisant le Péruvien Alons Wong. Dans le combat pour l’obtention de la médaille de bronze, il s’est imposé face au Russe Alimbek Gadanov

Chez les moins de 73 kg, Nicholas Tritton a aussi ravi le bronze. Bénéficiant d’un laissez-passer au premier tour, le Montréalais a eu le dessus sur Fernando Salazar, du Chili, et sur Mitar Mrdic, de Bosnie-Herzégovine, avant de plier l’échine devant le Slovène Saso Jereb. Tritton a tout de même poursuivi sa route au repêchage où il a disposé du Roumain Costel Danculea et de l’Espagnol Kiyoshi Uematsu pour rafler le bronze.

Chez les moins de 60 kg, Frazer Will a pris le cinquième rang. Détenteur d’un laissez-passer en première ronde, Will a vaincu le Vénézuélien Javier Guedez à son premier combat avant de tomber face au Péruvien Juan Postigos, qui l’a vaincu par Ippon. Au repêchage, le judoka québécois a d’abord battu l’Australien Matthew Daquino avant d’en découdre vis-à-vis du Suisse Ludovic Chammartin. Ce dernier l’a finalement emporté pour mettre la main sur la médaille de bronze.

Du côté féminin, Joliane Melançon rapportera aussi le bronze dans ses valises. La Québécoise a battu la Hongroise Cergia David, puis l’Australienne Carli Renzi pour se tailler une place en demi-finale. L’Américaine Marti Mallow a stoppé la judoka qui s’est retrouvée à lutter pour la troisième place. Melançon a mérité sa place sur le podium en vainquant la Mongole Sumiya Dorjsuren.

Isabel Latulippe (-48 kg), Jordan Poliakiwski (-52 kg), Stefanie Tremblay (-63 kg), Diego Sanchez (-60 kg), Charles Breton-Leduc (-60 kg), Alexis Morin-Martel (-73 kg) Justin Imagawa (-73 kg) n’ont pas obtenu de classement.