Passer au contenu principal. Passer aux outils complémentaires.

Kelita Zupancic en bronze à Paris

Montréal, 9 février 2014 – L’Ontarienne Kelita Zupancic est montée sur la troisième marche du podium de l’une des plus importantes compétitions de judo de la planète, dimanche, au Grand Chelem de Paris, tandis qu’Antoine Valois-Fortier a obtenu une cinquième place.

« C’est un très bon résultat »,  s’est réjoui Zupancic, qui avait remporté la médaille d’argent la saison dernière à cette même compétition. Dimanche, l’actuelle deuxième mondiale dans la catégorie des moins de 70 kg n’a perdu qu’un de ses quatre combats. « Je me suis entraînée fort et j’étais bien préparée alors aujourd’hui, je me sentais relaxe et prête à bien faire. Malgré quelques erreurs, je me suis très bien battue », a-t-elle affirmé.

Après avoir été exemptée du premier tour, la Canadienne est venue à bout de l’Espagnole Maria Bernabeu, 28e. Dans les quarts de finale, la Japonaise Haruka Tachimoto, classée 24e au classement international, l’a cependant défait en marquant un waza-ari en toute fin de duel.

« Je n’étais pas prête lors de cet échange et elle m’a eue, a-t-elle expliqué. Il ne me restait plus beaucoup de temps pour répliquer. »

Zupancic est revenue en force au repêchage, marquant ippon contre la Marocaine Assmaa Niang, 13e au monde, puis l’a emporté de la même façon face à la Chinoise Fei Chen, classée 18e.

« Je me suis bien battue contre la Chinoise. J’étais confiante et je savais que lorsque j’aurais ma grip, je pourrais l’avoir », a expliqué l’Ontarienne, qui a utilisé un peu la même stratégie pour vaincre Niang. « J’ai bien contrôlé la grip et une fois que je l’ai eue, j’ai attaqué. La Marocaine n’avait pas un très bon cardio alors j’ai pu aussi capitaliser là-dessus, surtout que je suis présentement en très bonne forme. »

La Néerlandaise Linda Bolder s’est imposée face à la Française Fanny Estelle Posvite en finale, alors que Tachimoto a mis la main sur l’autre médaille de bronze.

Valois-Fortier stoppé par le champion du monde en titre

À l’œuvre chez les moins de 81 kg, Antoine Valois-Fortier a quant à lui remporté ses trois premiers duels, avant de s’incliner en demi-finale et dans un des deux affrontements pour les troisièmes places.

Bénéficiaire d’un laissez-passer en première ronde, Valois-Fortier, 11e sur l’échiquier international, a battu par ippon le Péruvien Yuta Galarreta Villar, le Cubain Ivan Felipe Silva Morales et, en quart de finale, l’Ouzbek Yakhyo Imamov, 4e mondial.

Malheureusement, le Français Loic Pietri, champion du monde en titre, l’a freiné en inscrivant waza-ari, puis le Japonais Takanori Nagase, 23e, l’a difficilement vaincu sur yuko en conclusion pour ravir le bronze.

« J’ai eu une bonne performance, même si le résultat n’a pas suivi », a mentionné le Québécois qui poursuit sa préparation en vue du début du processus de sélection olympique qui commencera en juin prochain. « Dans cette optique, je suis satisfait de mon résultat malgré ma déception de revenir dans ma chambre d’hôtel sans médaille. J’ai gagné de bons combats par ippon et je suis content de ma capacité à projeter mes adversaires », a ajouté Valois-Fortier qui continuera de travailler sur certains aspects tactiques et techniques en vue des prochains tournois.

Le Géorgien Avtandili Tchrikishvili a été couronné, aux dépens de Pietri. L’autre médaille de bronze est revenue au Sud-Coréen Jae-Bum Kim.

Reyes défait au deuxième tour

Du côté des moins de 100 kg, Kyle Reyes a remporté son premier duel, mais a été écarté à son second. Le Canadien, 32e au classement mondial, a défait le Britannique Ben Fletcher, 44e, avant d’être battu par le Tchèque Lukas Krpalek, médaillé de bronze aux derniers mondiaux et vice-champion dimanche.

Finalement, Monika Burgess, chez les moins de 70 kg, et Catherine Roberge, dans la catégorie des moins 78 kg, ont perdu à leur première sortie.

La médaillée d’argent du jour des moins de 70 kg, Fanny Estelle Posvite, 26e au monde, a mis fin à la journée de travail de Burgess, 151e.

Quant à Roberge, 7e sur l’échiquier international, elle a été éliminée par l’Allemande Annika Heise, 25e.

Plusieurs des judokas canadiens qui étaient en action au Grand Chelem de Paris participeront aux Opens européens de Rome, en Italie, et d’Oberwart, en Autriche, la fin de semaine prochaine.