Passer au contenu principal. Passer aux outils complémentaires.

Catherine Beauchemin-Pinard à nouveau sur le podium

Montréal, 22 mars 2014 – Après avoir remporté, lundi dernier, la médaille d’or à l’Open panaméricain de Montevideo, la judoka Catherine Beauchemin-Pinard est à nouveau montée sur le podium, samedi, cette fois à l’Open panaméricain de Buenos Aires, en Argentine. La Canadienne a obtenu la médaille de bronze chez les moins de 57 kg.

Beauchemin-Pinard a successivement vaincu l’Équatorienne Yolanda Arcos et la Britannique Connie Ramsey pour atteindre les demi-finales. Opposée à la Colombienne Yadinys Amaris, qu’elle avait battue en finale à Montevideo, l’athlète de 19 ans a subi sa seule défaite du tournoi dans un duel serré, puisque seul un yuko a départagé les deux adversaires.

« Je crois que j’ai été un peu trop passive. Je n’ai pas pris d’initiatives, a avoué la Québécoise. Je suis assez déçue de cette défaite, surtout que je l’avais battue lundi dernier. J’ai déjà hâte à ma revanche. »

Dans son combat pour l’obtention de la médaille de bronze, Beauchemin-Pinard a eu le dessus sur l’Américaine Hana Carmichael, qui s’est avouée vaincue en prenant trois pénalités. Les deux judokas s’étaient aussi affrontées en Uruguay.

« Je suis contente de l’avoir remporté encore une fois contre elle. Ç’a super bien été à la grip et je crois que ça s’est mieux passé aujourd’hui que la dernière fois », a mentionné celle qui termine son séjour en Amérique du Sud avec deux médailles. « Mon objectif était de faire deux podiums et c’est fait », s’est réjoui Beauchemin-Pinard qui se prépare en vue des Championnats panaméricains.

Chez les moins de 73 kg, Arthur Margelidon et Alexis Morin-Martel se sont tous les deux classés cinquièmes.

Après avoir remporté leur premier duel respectif, les deux compatriotes se sont affrontés en quart de finale et c’est Margelidon qui est sorti vainqueur. Margelidon a toutefois perdu son combat suivant aux mains du Brésilien Marcelo Contini en demi-finale. De retour sur le tatami pour tenter de décrocher la médaille de bronze, le judoka a plié l’échine devant le Français Ugo Legrand.

Après sa défaite contre son coéquipier, Morin-Martel a poursuivi sa route au repêchage où il a battu le Russe Khabib Murtuzov. Dans son combat pour la médaille de bronze, il a baissé pavillon face au Brésilien Joao Macedo.

Dans la même catégorie, David Ancor a remporté son duel contre l’Américain Micheal Tusay avant d’être défait contre le Français Florent Urani. Etienne Briand s’est quant à lui incliné à son premier combat face à Khabib Murtuzov.

De leur côté, Gueorgui Poklitar (60 kg) et Simon Gaudreault (66 kg) ont été éliminés dès le premier tour.

L’action reprendra dimanche en Argentine.

Shady El Nahas victorieux à Brême

Au Tournoi des maîtres de Brême, en Allemagne, la journée a été marquée par la victoire de Shady El Nahas chez les 18 ans et moins.

Évoluant dans la catégorie des moins de 81 kg, le Canadien a conclu sa journée parfaite en vainquant en finale l’Allemand Eduard Trippel pour monter sur la plus haute marche du podium. « Personne n’a pu stopper Shady aujourd’hui et il a remporté six combats! Il est resté concentré toute la journée et s’est très bien battu », a souligné l’entraîneur Sasha Mehmedovic.

Gabriel Juteau a quant à lui fini septième chez les moins de 66 kg. Il a remporté ses quatre premiers combats avant d’être défait en quart de finale par l’Allemand Thomas Gubert. Juteau s’est bien repris à son premier combat de repêchage l’emportant sur le Français Adrien Palhec, mais s’est ensuite incliné contre Dylan Roche, aussi de la France, l’empêchant de combattre pour la médaille de bronze. « Gabriel est passé près de combattre pour une médaille, mais a fait quelques erreurs durant la journée. Globalement, il a acquis beaucoup d’expérience aujourd’hui », a mentionné Mehmedovic.

Chez les moins de 55 kg, Ossama Mahmoud et Benjamin Daviau ont respectivement terminé 9e et 13e. Mahmoud a gagné trois combats en cinq duels tandis que Daviau a signé une fiche de deux victoires et deux revers.

Mael Stawarz (-60 kg), Emile Charbonneau (-60 kg), Dante St-Prix (-73 kg) et Dawson Mandel (-73 kg) n’ont pas obtenu de classement.

Ce sera au tour des judokas évoluant chez les moins de 21 ans de fouler le tatami, dimanche, à Brême.

Journée difficile pour les Canadiennes à Thuringe

Toujours en Allemagne,  mais à la Coupe internationale junior de Thuringe, les Canadiennes ont connu une journée éprouvante. « Plusieurs de nos judokas ont eu du mal à s’ajuster à l’intensité et aux tactiques des athlètes européennes. Il y a eu quelques points positifs, mais pas beaucoup », a admis l’entraîneur canadien Ewan Beaton.

Chez les moins de 21 ans, la Québécoise Sophie Vaillancourt a obtenu le meilleur résultat de la délégation nationale en montant sur la troisième marche du podium chez les plus de 78 kg avec une fiche d’une victoire et une défaite.

Ana Laura Portuondo-Isasi a conclu au cinquième rang chez les moins de 78 kg avec une fiche d’une victoire et de deux défaites. Chez les moins de 48 kg, Abby Lloyd a pris le septième rang en inscrivant une victoire en trois affrontements. Jaquina Simao (63 kg) et Emily Schaan (70 kg) ont enregistré une victoire, mais n’ont pas obtenu de classement.

Alicia Briggs (52 kg), Sydney Poliakwski (57 kg), Cassidy Norris (57 kg), Eugenie Lemieux (57 kg), Jessica Klimkait (57 kg), Béatrice Valois-Fortier (63 kg), Léa-Fredericke Côté (63 kg), Mina Coulombe (70 kg) se sont toutes inclinées à leur premier combat.

Chez les moins de 18 ans, aucune des Canadiennes en action, soit Marie Besson (48 kg), Brette Poliakiwski (52 kg), Jasmine Pittsillis (57 kg), Natalie Rygielski (57 kg) et Hanako Kuno (57 kg), n’a obtenu de classement.