Abby Lloyd termine neuvième

16
août
2011

Montréal, 12 août 2011 – C’était la deuxième journée de compétition, vendredi, aux Championnats du monde cadets, qui rassemblent les meilleurs judokas de moins de 17 ans à Kiev, en Ukraine. La jeune Abby Lloyd a été la meilleure de la délégation canadienne en prenant le neuvième rang de sa catégorie, les moins de 48 kg.

La judoka de 14 ans a débuté la compétition en force en remportant son premier duel par ippon face à la Libanaise Zalfa Hassan. Au combat suivant, la Lituanienne Viktorija Kozlova a défait la Britanno-Colombienne par ippon.

« Abby est la plus jeune athlète de la délégation canadienne. Elle m’a beaucoup impressionnée par le sérieux qu’elle a mis dans sa préparation. Elle a très bien entrepris les choses avec son premier combat. Au deuxième, elle a commis des erreurs techniques dues à son manque d’expérience. Elle a démontré de belles choses aujourd’hui (vendredi) », a indiqué l’entraîneure nationale Marie-Hélène Chisholm.

Dans la même catégorie, la Québécoise Josiane Gagné a été vaincue par yuko à son premier combat contre l’Allemande Selina Dietzer.

Chez les moins de 52 kg, Alexia Piché a connu le même sort que sa coéquipière. La Québécoise a trébuché au premier tour face à l’Égyptienne Nouran Reda, qui a gagné par waza-ari.

Du côté masculin, George Lukas, de Colombie-Britannique, était en action chez les moins de 60 kg. Il a livré un premier combat très serré contre le Portugais Joao Abeu. Deux pénalités mineures de la part du Canadien ont toutefois donné l’avantage à son adversaire, qui s’est sauvé avec la victoire.

Enfin, dans la catégorie des moins de 66 kg, le Québécois André Nogeira a perdu son premier combat par ippon face à l’Égyptien Mohab Tawfik.

« Ça n’a pas été une journée facile pour les judokas canadiens, a confié Chisholm. Ils faisaient tous face à des athlètes de leur niveau, qu’ils auraient pu battre. La plupart d’entre eux ont été affectés par la pression et ont figé en début de combat. C’est un peu normal puisqu’ils en sont tous à leur première expérience internationale et qu’ils commencent avec un événement majeur. »

Samedi, l’Albertaine Jaquina Simao (57 kg), l’Ontarienne Monica Burgess (63 kg) ainsi que les Québécois Louis Krieber-Gagnon (73 kg) et Petro Poklitar (81 kg) seront en action.

« Ce sont quatre bons athlètes, talentueux, qui ont auront aussi leur chance de se faire valoir. Ce qui est formidable à cet âge, c’est que tout peut arriver. Il n’y a pas encore de super vedettes. En prenant un combat à la fois, tout est possible », conclut Marie-Hélène Chisholm.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com