Alex Marineau fait la loi en Argentine

25
mars
2018

Montréal, 25 mars 2018 – Aucun athlète de la catégorie des -81 kg n’a été meilleur qu’Alex Marineau à l’Open panaméricain de judo qui s’est conclu dimanche, à Buenos Aires. Le Montréalais a conclu son excellente journée en défaisant par ippon le Français Armann Khalatian.

Cette victoire était encore plus satisfaisante pour Marineau, car Khalatian l’avait battu une semaine plus tôt.

« Je suis très satisfait d’avoir pris me revanche sur lui. Je le connais très bien, car nous nous entraînons souvent ensemble en Europe, a déclaré le médaillé d’or. Je savais qu’il était très fort physiquement et qu’il essayerait de prendre mon dos et m’écraser. Je me suis donc assuré de ne pas rester statique et de contrôler sa manche pour le sortir de sa zone de confort et le forcer à faire une erreur. J’ai simplement attendu mon occasion. »

Avant cet ultime affrontement, Marineau avait eu raison du Mexicain Samuel Ayala en demi-finale, ainsi que des Argentins Santiago La Torre et Luis Vega aux premier et deuxième tours. À noter que toutes ces victoires ont été signées par ippon. Blessé à une hanche à son premier affrontement du jour, le judoka n’a visiblement pas ralenti la cadence.

« J’étais confiant dès le début que je me rendrais en finale. Toutefois, je savais que mon adversaire en finale serait un bon défi. Je visais la victoire, peu importe la manière, sauf que c’est toujours satisfaisant de gagner de manière aussi convaincante! »

Trois médailles d’or et deux médailles de bronze chez les juniors

La récolte a été fructueuse pour les judokas canadiens lors de la deuxième journée de compétition à la Coupe européenne junior de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Dans leur catégorie respective, Hanako Kuno (-63 kg), Shianne Gronen (-70 kg) et Benjamin Kendrick (-90 kg) ont tous les trois remporté la médaille d’or. De leur côté, Allayah Copeland (-78 kg) et Joe Casey Andres (+100 kg) ont récolté le bronze.

De gauche à droite : Joe Casey Andres (+100 kg), Hanako Kuno (-63 kg), Shianne Gronen (-70 kg), Allayah Copeland (-78 kg) et Benjamin Kendrick (-90 kg)

Kuno, de Lethbridge, a défait la Polonaise Agata Szafran et la Monténégrine Mirjana Milic en combats préliminaires. Elle a ensuite remporté sa demi-finale contre la Serbe Jovana Obradovic. Elle se mesurait finalement à la Croate Katarina Kristo en grande finale, qu’elle a battue par ippon.

« J’ai été un peu surprise que la finale se soit aussi bien passée. J’ai marqué tôt dans le combat et j’ai ensuite été capable de finir avec un ippon pour gagner le duel. »

Gronen a elle aussi remporté tous ses combats de la journée, éliminant la favorite locale, la Bosnienne Marija Zelenika, et la Croate Andela Violic. Elle a continué sa lancée en demi-finale et en finale, défaisant d’abord la Monténégrine Jovana Pekovic par ippon, en prolongation, puis, la Polonaise Eliza Wroblewska pour ainsi récolter l’or.

« Il y a eu plusieurs nouvelles expériences pour moi aujourd’hui (dimanche). J’ai été capable de suivre le plan de match et j’ai eu de bonnes routines d’échauffement. J’ai gagné mes matchs grâce à ce que j’ai travaillé cette semaine », a expliqué Gronen (Creston, Colombie-Britannique).

« Mon troisième combat du jour a été le plus difficile parce qu’il a été ardu jusqu’à la dernière seconde. Je perdais et j’ai finalement marqué dans les 12 dernières secondes du combat pour ensuite aller en temps supplémentaire. J’ai marqué encore, mais ça n’a pas compté, alors ç’a été vraiment difficile de ne pas me décourager, même quand je pensais que j’allais perdre. »

Kendrick a également eu une journée parfaite. Il a défait tour à tour le Polonais Lukasz Zajaczkowski, le Bosnien Srdjan Spaic et le Monténégrin Lazar Cupic en préliminaires, avant de battre aussi le Moldave Eugen Matveiciuc par ippon en 19 secondes lors de son combat de demi-finale et de marquer un ippon et un waza-ari en finale pour l’emporter contre le Serbe Darko Brasnjovic.

« Je me sentais bien! J’ai fait cinq combats et je les ai tous remportés par ippon. C’était difficile mentalement de bien maîtriser tous les aspects et aussi de gérer la foule et les distractions, mais je pense que je me suis bien battu tout au long de la journée et c’est ce dont je suis le plus fier », a commenté l’Ontarien.

« Le gars contre qui je me suis battu en demi-finale est le Champion du monde chez les cadets, donc en commençant le combat, je pensais surtout à prendre le contrôle dès le départ et j’ai réussi à l’agripper et à marquer un ippon dans les 20 premières secondes du match. »

Chez les plus de 100 kg, la médaille de bronze est revenue à Joe Casey Andres. Il a été défait en demi-finale en prolongation par le Polonais Krzysztof Zaleczny. L’Albertain est finalement sorti victorieux de son combat pour la troisième place contre le Croate Marcel Skalec.

De son côté, après avoir perdu au premier tour contre la Croate Petrunjela Pavic, l’Ontarienne Copeland a dû passer par deux combats au repêchage, qu’elle a remportés, avant de se rendre en finale pour la médaille de bronze qui l’opposait à sa compatriote canadienne Annabelle Darlow. Le combat s’est soldé, par un waza-ari de la part de Copeland pour laisser Darlow avec une cinquième place.

Avec trois victoires et deux défaites dans sa journée, Ian Ryder (-90 kg) a pris le septième rang. Chez les moins de 81 kg, Ethan Vandersanden a remporté deux de ses quatre combats et s’est classé neuvième.

Anne Martin (-63 kg), Alicia Fiandor (-70 kg), Alexandre Arencibia (-81 kg) et Yohan Chouinard (-100 kg) n’ont remporté aucun combat dimanche.

Le Canada finit deuxième au classement des médailles de la fin de semaine, derrière la Turquie, qui a le même nombre de médailles, mais plus de cinquièmes places.

« Avec cinq médailles aujourd’hui (dimanche) et les deux médailles d’hier (samedi), on égalise le record de sept médailles en une fin de semaine qu’on avait fait l’année dernière, mais avec plus de médailles d’or », a souligné l’entraîneur national Jean-Pierre Cantin.

« Je suis bien fier des athlètes. La fin de semaine dernière a été un peu plus difficile, mais avec le camp d’entraînement cette semaine, on a travaillé sur certaines choses et ç’a payé cette fin de semaine. C’est encourageant de voir que les jeunes progressent et mettent en application rapidement ce qu’on travaille. »

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com