Antoine Bouchard s’offre une cinquième place parisienne

11
février
2017

Montréal, 11 février 2017 (Sportcom) – Un parcours de cinq combats au prestigieux Grand Chelem de Paris, dont trois victoires et deux défaites, a conféré le cinquième rang des moins de 66 kg à Antoine Bouchard, de Jonquière.

Avec trois victoires en poche, le judoka a affronté en demi-finale l’éventuel médaillé d’or, le Japonais Hifumi Abe, lors de sa quatrième présence sur les tatamis français. Son adversaire avait été, il y a un an, le plus jeune vainqueur du Grand Chelem de Tokyo de l’histoire. Bouchard lui a concédé la victoire après 2 min 48 s de combat à la suite d’un ippon.

« Les trois combats que j’ai gagné, j’ai fait ce que j’avais à faire, je n’ai pas pris de risque et je n’ai presque pas fait d’erreur. C’était des affrontements longs, mais moins difficiles que ce que j’avais anticipé. En demi-finale contre le Japonais, il m’a fait une attaque que je ne croyais pas dangereuse, mais il a tout de suite enchaîné avec une autre et il a réussi à me projeter. C’est un peu décevant que ce fût court », a commenté le Québécois.

Cette défaite a dirigé Antoine Bouchard vers le repêchage pour un combat de médaille de bronze. Nijat Shikhalizada, de l’Azerbaïdjan, a dominé le combat pour en ressortir gagnant par deux waza-ari. Ce dernier a ainsi mis la main sur une des deux médailles de bronze.

« Je le connaissais quand même bien. Je m’attendais à un combat vraiment exigeant pour la grip et la prise de garde, mais ça s’est passé mieux que prévu et je pense que c’est ça qui m’a coulé parce que je suis devenu impatient et il a su en profiter », a-t-il ajouté.

Outre le grand gagnant Abe et Shikhalizada, les autres médaillés ont été le Russe Anzaur Ardanov, pour l’argent, et le Géorgien Vazha Margvelashvili, pour le bronze.

Catherine Beauchemin-Pinard termine septième

Devant un défi de taille, celui de devoir vaincre la championne olympique de Rio, la Brésilienne Rafaela Silva, Catherine Beauchemin-Pinard, de Saint-Hubert, s’est inclinée après 5 min 2 s de combat, soit en Golden Score, le temps supplémentaire sous forme de mort subite. Une pénalité reçue pour fausse attaque a freiné subitement son parcours à l’étape de repêchage chez les -57 kg.

La judoka de 22 ans avait préalablement gagné contre la Française Laeticia Blot en entrée de jeu et perdu en quart de finale au profit de Tsukasa Yoshida. La Japonaise a eu le dessus en prolongation par une immobilisation suffisante pour un waza-ari.

Le podium des -57 kg a été conquis par la Coréenne Kwon You-jeong, médaillée d’or au profit de la Française Hélène Receveaux. Les deux médailles de bronze ont été gagnées par la Japonaise Tsukasa Yoshida et la Française Priscilla Gneto.

Les autres Canadiens en action à Paris samedi n’ont pas obtenu de classement. Chez les hommes, dans la catégorie des -73 kg, le Montréalais Arthur Margelidon a connu une journée de deux combats, une victoire suivie d’une défaite, sous les encouragements de son père présent dans les estrades, un ancien judoka de l’équipe nationale de France. Bradley Langlois (Oshawa) a quant à lui perdu à son premier combat contre le Turc Hasan Vanlioglu.

La Montréalaise Ecatarina Guica (-52 kg) et l’Ontarienne Jessica Klimkait (-57 kg) ont toutes deux foulé les tatamis deux fois pour des fiches d’une victoire et une défaite alors que la Saguenéenne Stéfanie Tremblay (-63 kg) n’a connu qu’un tour de piste infructueux.

Le Grand Chelem de Paris se poursuit demain avec les catégories de poids plus élevées où on verra en action Louis Krieber-Gagnon, Zachary Burt et Kelita Zupancic.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com