Championnats du monde juniors: Catherine Beauchemin-Pinard première médaillée en 17 ans

24
octobre
2013

57KG-5166Montréal, 24 octobre 2013 – Catherine Beauchemin-Pinard est devenue la première athlète du pays en 17 ans à monter sur le podium des Championnats du monde juniors de judo jeudi quand elle a obtenu la médaille d’argent de la catégorie des moins de 57 kg à Ljubljana, en Slovénie.

La Britanno-Colombienne Emi Tasaka était la dernière à avoir réussi un tel exploit, elle qui s’était inclinée en finale des moins de 48 kg aux mondiaux juniors de 1996 à Porto, au Portugal.

Les cinquièmes places de Patrick Gagné en 2010 et de Michaël Fortin-Demers en 2011, chaque fois chez les moins de 66 kg, étaient les meilleurs résultats canadiens depuis.

Exemptée du premier tour, Beauchemin-Pinard a triomphé par ippon à ses deux premiers affrontements jeudi, d’abord contre la Slovène Manja Kropf, puis face à la Cubaine Yaiselis Manzano Dussac.

En quart de finale, la Japonaise Christa Deguchi a été une adversaire plus que coriace, mais la Québécoise l’a emporté par yuko. Sa demi-finale contre la Vénézuélienne Anriquelis Barrios a été encore plus serrée, se rendant à la limite.

Son unique revers de la journée, Beauchemin-Pinard l’a subi en finale, contre la Polonaise Arleta Podolak, qui s’est imposée par waza-ari.

« Je suis particulièrement satisfaite de ma victoire contre la Japonaise. Ce n’était pas une adversaire facile et j’ai réussi à gagner le combat dans la dernière minute. Par la suite, j’étais déjà fière de moi lorsque j’ai remporté ma demi-finale puisque je m’assurais d’une médaille », a commenté Beauchemin-Pinard.

« Je crois par contre que j’aurais pu battre mon adversaire en finale, mais je n’ai pas réussi à finir ma technique au sol soit pour l’immobiliser ou faire une soumission. C’est quand même une déception. Même lorsque je fais un très beau résultat, si j’ai une défaite dans ma journée je ne suis pas satisfaite à 100%. Mais j’ai quand même vécu une belle expérience aujourd’hui. »

Arthur Margelidon voyait le podium

Chez les moins de 73 kg, Arthur Margelidon a également connu une excellente compétition, remportant ses quatre premiers combats.

Le Québécois a respectivement éliminé le Lituanien Mantas Jakubavicius et le Sud-Coréen Jeonggon Lee par ippon. Ses victimes suivantes ont été le Russe Magomedramazan Gazaev, qui a tout de même poussé le duel à la limite, et le Brésilien Gabriel Mendes, battu par waza-ari.

Ses défaites en demi-finale, par waza-ari face à l’Ouzbek Sarvar Shomurodov, et dans une des rencontres pour les deux médailles de bronze, par ippon contre Grec Roman Moustopoulos, l’ont cependant empêché de monter sur le podium et l’ont placé cinquième.

Antoine Bouchard, aussi du Québec, a pour sa part vu l’éventuel vice-champion mondial junior du côté des moins de 66 kg freiner son élan. Après avoir vaincu le Bélarussien Raman Patsko grâce à un ippon, il s’est incliné face au Japonais Sho Tateyama, non sans l’avoir amené en prolongation.

La Québécoise Ecaterina Guica a également été écartée après deux sorties dans la catégorie des moins de 52 kg. Victorieuse de la Macédonienne Elena Maneva par ippon, elle a goûté à la même médecine face à la Japonaise Ai Shishime.

Finalement, chez les moins de 73 kg, Étienne Briand, un autre judoka de la Belle Province, a perdu au premier tour au terme d’une prolongation contre l’Arménien Davit Nikoghosyan.

Vendredi, l’attention se tournera vers les Ontariens Monica Burgess (70 kg) et Zachary Burt (81 kg), le Britanno-Colombien Brandon Jobb (90 kg) de même que les Québécois Alix Renaud-Roy (70 kg), Béatrice Valois-Fortier (63 kg) et Louis Krieber-Gagnon (81 kg).

 

-30-

 

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com