Championnats du monde – Une petite victoire pour les Canadiens signée Alexis Morin-Martel

27
août
2014

Montréal, 27 août 2014 – Il n’y a pas vraiment de figurants aux Championnats du monde de Tcheliabinsk, en Russie, et les quatre judokas canadiens sur les tatamis mercredi en ont eu la preuve alors que seul Alexis Morin-Martel a savouré les joies de la victoire.

Exempté du premier tour chez les moins de 73 kg, Morin-Martel, 35e au monde de la catégorie, a disposé du jeune Tchèque Jakub Jecminek, classé 174e, sur waza-ari. Malheureusement, le Québécois s’est incliné en seizième de finale face au Hongrois Miklos Ungvari, 14e, victorieux par ippon.

« Contre le Tchèque, l’arbitrage était un peu discutable. Je m’en suis sorti in extremis, alors qu’il restait une seconde. J’ai réussi à le projeter au son de la cloche », a expliqué Morin-Martel.

L’athlète de 26 ans avait ensuite tout un défi à relever contre Ungvari, vice-champion des moins de 66 kg aux Jeux olympiques de 2012 et ancien triple médaillé de bronze aux mondiaux. « Je m’étais déjà battu contre lui. La première fois, j’étais passé proche de gagner, mais cette fois-ci, ç’a été plus difficile. »

« J’ai essayé une contre-attaque plutôt que de me projeter sur le ventre et ça m’a coûté le combat. J’avais un gros point contre moi. Ça m’a demandé énormément d’efforts pour revenir. J’ai essayé, mais je me suis fait projeter finalement », a indiqué Morin-Martel.

« À mon âge, je veux me rendre plus loin que ça. Ce n’est vraiment pas satisfaisant ce que j’ai fait, mais j’ai l’impression d’être dans la bonne direction malgré tout, d’être capable de battre les meilleurs. »

Toujours du côté des moins de 73 kg, le Québécois Étienne Briand, 39e mondial, a été éliminé à son premier combat par le Mongol Nyam-Ochir Sainjargal, 13e au classement, qui a gagné sur yuko.

Le Japonais Riki Nakaya, vice-champion olympique à Londres, a mis la main sur le deuxième titre mondial de sa carrière, défaisant le Nord-Coréen Kuk Hyon Hong en finale. L’Émirati Victor Scvortov et le Russe Musa Mogushkov ont obtenu les médailles de bronze.

Beauchemin-Pinard et Tremblay blanchies

Les Québécoises Catherine Beauchemin-Pinard et Stéfanie Tremblay ont également perdu à leur sortie initiale chez les moins de 57 kg mercredi.

Beauchemin-Pinard, 9e au monde dans cette catégorie, a été surprise par la Bulgare Ivelina Ilieva, 35e, gagnante par waza-ari, alors que Tremblay, classée 27e, a vu la Slovène Vlora Bedeti, 12e, marquer ippon dans la dernière minute du temps réglementaire.

« C’est vraiment une grosse déception, a avoué Beauchemin-Pinard. Je ne me suis pas battue comme je le fais d’habitude. Dans les 30 dernières secondes, je n’ai pas vu d’ouverture même si je menais (par un shido). Je n’ai pas placé mes mains comme j’aurais dû et je suis tombée. »

En finale, la Japonaise Nae Udaka l’a emporté face à la Portugaise Telma Monteiro, maintenant quadruple vice-championne mondiale. La Néerlandaise Sanne Verhagen et la Française Automne Pavia sont montées sur la troisième marche du podium.

Antoine-Valois Fortier sera le seul représentant du pays à l’œuvre jeudi, du côté des moins de 81 kg. Le médaillé de bronze des Jeux de Londres est monté plusieurs fois sur le podium cette année et est sixième au classement de la fédération internationale.

Le Québécois et l’Ontarienne Kelita Zupancic, qui combattra chez les moins de 70 kg vendredi, sont les meilleurs espoirs de médaille du Canada.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com