Des leçons importantes pour Briand et Valois-Fortier

11
mai
2019

Montréal, 11 mai 2019 – Les deux Canadiens en action chez les moins de 81 kg, samedi, au Grand Chelem de Bakou, n’ont pas connu une journée à la hauteur de leurs attentes. Malgré les défaites, Étienne Briand et Antoine Valois-Fortier repartiront de l’Azerbaïdjan avec de l’expérience qui leur sera utile en vue de leur qualification pour les Jeux olympiques de 2020.

Briand, 14e à l’international, a commencé le tournoi avec un gain par ippon contre le Bélarus Yunus Bekmurzaev, 101e au monde.

C’est à son second combat que les choses se sont compliquées. Le judoka de Sept-Îles a reçu trois pénalités face au Libanais Nacif Elias, éventuel septième de la compétition et 30e mondial chez les -90 kg. Selon Briand, l’arbitrage laissait à désirer dans cet affrontement.

« Il était chez les -90 kg et il vient de redescendre de catégorie. J’ai perdu avec une pénalité en golden score. Il brisait beaucoup la grip et faisait des mouvements à la limite de la légalité, ce qui me faisait mal au poignet. Ça m’a sorti de ma grip parce que je n’osais plus mettre ma main où je la pose d’habitude. Les arbitres ont laissé passer ça et je n’ai pas réussi à m’adapter », a-t-il expliqué.

De son côté, Valois-Fortier, 15e au classement international, s’est d’abord imposé contre le Brésilien Eduardo Yudy Santos, 20e sur l’échiquier mondial. Pour l’athlète originaire de Beauport, le combat avait des airs de déjà-vu.

« J’ai gagné contre lui aux Championnats panaméricains il y a deux semaines. Ça s’est déroulé exactement de la même façon, a-t-il dit. C’est un gars super physique et il a marqué dans la première minute. J’ai augmenté le rythme et j’ai été en mesure de le rattraper et de marquer ippon. »

À son deuxième affrontement, Valois-Fortier s’est fait projeter en seulement 34 secondes par le Grec Alexios Ntanatsidis, 28e au monde et futur cinquième de la compétition. « Je n’ai même pas eu le temps de manquer de jus. Nous étions en bordure de tapis et j’ai essayé de me replacer pour le mettre dans le coin, mais il a bien placé ses hanches et je suis vraiment tombé par ippon. »

Le judoka de 29 ans a poursuivi en indiquant que ce n’était généralement pas une très bonne journée malgré sa victoire en ouverture de tournoi. « Je ne me sentais pas particulièrement sharp et je n’avais pas le couteau entre les dents. J’ai fait beaucoup de compétitions dans les derniers mois et je sens un peu de fatigue accumulée. Le gros point positif, c’est que le dos va bien, la santé suit et je peux enchaîner plusieurs compétitions », a-t-il ajouté.

En route pour Tokyo 2020

Les deux judokas sont maintenant prêts à tourner la page sur cet événement et à poser leur regard sur la suite de leur qualification olympique pour Tokyo.

« C’était la dernière compétition de la première année du processus de qualification. Je voulais gagner une médaille pour monter au classement international. Il faudra que je commence la seconde partie, dans deux semaines, en force parce que chaque résultat compte à 100 % », a dit Briand, 26 ans.

Ce dernier s’est dit satisfait de ses performances jusqu’à présent, lui qui est monté sur le podium à quelques reprises dans les derniers mois. « J’aimerais avoir moins de cinquièmes et septièmes places. Mon objectif sera d’être plus souvent sur le podium. Je dois donc gagner un combat de plus à la plupart des compétitions. »

De son côté, Valois-Fortier a avoué avoir ressenti un grand stress au début de cette année de qualification en raison de son opération pour soigner deux hernies discales en juillet dernier.

« J’ai été absent 8 mois sur 12. Je suis satisfait de mon état de santé, d’avoir rattrapé mon retard et de mon classement mondial actuel. Pour se qualifier directement aux Jeux, il faut être dans le top-18. Après, il y a tout un système de quotas continentaux. Les podiums sont donc très payants, surtout en Grand Chelem », a conclu Antoine.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Information:

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com