Des titres nationaux chaudement disputés à Montréal

7
janvier
2017

Montréal, 7 janvier 2017 – Marqués par la présence d’Olympiens, les Championnats nationaux élite se sont entamés samedi au Complexe récréatif Gadbois de Montréal. Quatorze champions canadiens ont été couronnés durant cette première journée de compétitions qui réunissait les meilleurs athlètes de catégorie senior du pays.

Résultats complets

 

Médaillés d’or dans leur catégorie respective, Jacob Valois (-66kg) et Jessica Klimkait (-57 kg) ont été nommés athlètes masculin et féminin du tournoi.

Klimkait, âgée de 20 ans, a décroché l’or chez les moins de 57 kg en l’emportant en finale face à la Québécoise Ecaterina Guica. La judoka de Whitby, en Ontario, s’est imposée par ippon contre la membre de la délégation canadienne des Jeux olympiques de Rio chez les moins de 52 kg.

« En me préparant pour le combat, je n’ai pas trop pensé que j’allais affronter une Olympienne, a souligné Klimkait. Je croyais en mes chances et je me sentais bien. J’ai pris ce combat comme tous les autres et ça s’est bien passé. »

Klimkait savoure son titre de championne canadienne. « C’était important pour moi d’être la numéro un au Canada. Maintenant, je veux poursuivre ma lancée sur la scène internationale. »

Absente des nationaux depuis quelques éditions, Catherine Beauchemin-Pinard était heureuse de renouer avec l’or. « C’est le fun de revenir aux sources et de gagner le national devant ma famille. »

En finale, la Québécoise a défait Stéfanie Tremblay. Aucune des deux judokas n’est parvenue à marquer et c’est un shido, obtenu par Tremblay, qui a tranché le débat. « Nous nous entraînons tous les jours ensemble et nous nous sommes souvent affrontées. Nous nous étions dit que nous ne voulions pas faire un combat fermé et idéalement ne pas gagner par shido, a raconté Beauchemin-Pinard. Finalement, ça s’est terminé comme ça, mais je suis contente. Ç’a été un combat assez ouvert et nous avons toutes les deux attaqué. »

De retour à la compétition depuis un mois après s’être fracturé un bras deux semaines avant les Jeux olympiques de Rio, Arthur Margelidon retrouve tranquillement ses repères. Le Montréalais a ravi la médaille d’or chez les moins de 81 kg.

Pour monter sur la plus haute marche du podium, il a défait l’un de ses partenaires d’entraînement, Alex Marineau. « Tout le monde connaît les trucs, les forces et les faiblesses des autres alors ça rend les combats un peu plus difficiles et les surprises sont moins faciles à faire. »

La déception passée de n’avoir pu combattre sur les tatamis olympiques l’été dernier, Margelidon est confiant pour ce nouveau cycle olympique. « J’ai fait un bon retour et je me fixe comme objectif les Jeux de Tokyo en 2020 », a-t-il affirmé.

Âgée de 17 ans seulement, Yumi Bellali a fait la loi chez les moins de 52 kg. Profitant du fait que sa compatriote Ecaterina Guica combattait dans une catégorie plus lourde, la Québécoise est montée sur la plus haute marche du podium.

« C’était important pour moi de bien faire ici, car le tournoi valait beaucoup de points et ma victoire m’a permis de me qualifier pour les Championnats du monde juniors », s’est réjoui l’athlète de Pointe-Claire qui a vaincu en finale la Québécoise Marie Besson. « J’ai appliqué mon plan de match et c’est ce qui m’a permis de l’emporter. »

Erin Morgan (-48 kg), Emily Burt (-70 kg), Mina Coulombe (-78 kg), Sarah Perks (+78 kg), Alexandre Dibartolo (-60 kg), Patrick Cantin (-73 kg), Zachary Burt (-90 kg), Shady El Nahas (-100 kg) et Kevin Gauthier (+100 kg) sont les autres champions canadiens de la journée.

Les Championnats nationaux élite 2017 se concluront dimanche à Montréal. Seize titres seront à l’enjeu pour les judokas de catégorie 18 ans et moins.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com