Deschênes vice-champion, Roberge médaillée de bronze à Toronto

14
juillet
2015

Toronto, 14 juillet 2015 – Le Canada a ajouté deux médailles à sa récolte, mardi soir, au dernier jour des compétitions de judo des Jeux panaméricains de Toronto. Marc Deschênes a décroché la médaille d’argent tandis que Catherine Roberge a mis la main sur une médaille de bronze.

En finale des moins de 100 kg, Marc Deschênes, 49e au monde, s’est avoué vaincu par le Brésilien Luciano Correa, 14e. « C’est positif de finir avec la médaille d’argent, même si j’aurais aimé avoir la médaille d’or », a commenté le Québécois.

Le Lavallois a reçu quatre pénalités et le combat s’est arrêté. « Il m’a battu stratégiquement en me faisant prendre des pénalités. Il ne m’a même pas vraiment attaqué, mais il a été plus intelligent que moi je pense. »

« J’ai essayé de lui prendre la manche, mais mes attaques n’étaient pas super bonnes. Je n’avais pas une grip parfaite. Il n’a jamais été mis en danger. »

En demi-finale, l’adversaire du Québécois, le Cubain Jose Armenteros, 9e au monde et vice-champion mondial, a été disqualifié. « Je l’ai mis en danger et il a paniqué. Il a pris ma jambe et c’est ce qui l’a disqualifié. » 

« J’ai eu quelques malchances dernièrement dans des tournois alors je vais le prendre! », a-t-il affirmé.

L’Américain Ajax Tadehara avait été la première victime du Québécois au premier tour.

Chez les femmes, Catherine Roberge, 24e au classement mondial, a tracé son chemin jusqu’à la troisième marche du podium en défaisant la Chilienne Jacqueline Usnayo, 51e, dans le combat pour l’obtention d’une médaille de bronze.

« Je suis très contente de ma médaille de bronze. La Chilienne est très forte physiquement et est très dangereuse. Il fallait absolument marquer des points et c’est ce que j’ai réussi à faire en début de combat. »

C’est finalement grâce à ce yuko que la Québécoise a eu accès au podium. « Je ne voulais prendre des pénalités pour rien alors j’ai continué de maintenir le rythme. »

En demi-finale, Roberge a été stoppée par l’Américaine Kayla Harrison, première judoka au monde. La Québécoise a reçu trois pénalités, ce qui a laissé place à la victoire de son adversaire. « Nous nous connaissons bien. Je l’ai battue plusieurs fois et elle m’a battue plusieurs fois, mais elle est extrêmement stratégique. Elle n’est pas championne olympique en titre pour rien! Elle a bien joué son jeu et moi, j’aurais dû attaquer plus que ça », a reconnu l’athlète de 33 ans.

Au premier tour, la judoka originaire de Beauport s’était défaite de l’Équatorienne Diana Chala en lui faisant prendre deux pénalités. « Les filles sont toutes fortes alors il fallait que je me méfie quand même. J’aurais aimé la planter, mais elle m’attendait alors j’y suis allée stratégique. » 

Également en action,  l’Ontarien Martin Rygielski a été battu à son premier combat dans la catégorie des plus de 100 kg. Le Hondurien Ramon Pileta a éliminé le résident d’Ajax par ippon.

Le Grand Chelem de Tioumen, disputé le week-end prochain en Russie, est le prochain tournoi au programme des judokas canadiens. 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com