Ecaterina Guica, vice-championne des Jeux panaméricains

Toronto, 11 juillet 2015 (Sportcom) – La judoka québécoise Ecaterina Guica a donné, samedi soir, la première médaille canadienne obtenue sur les tatamis aux Jeux panaméricains de Toronto en montant sur la deuxième marche du podium de la catégorie des moins de 52 kg.

C’est la Brésilienne Erika Miranda qui a stoppé la Montréalaise dans sa série de victoires. En finale, la troisième judoka au monde n’a eu besoin que de 26 secondes pour se défaire de Guica, qui a été projetée pour un ippon.

«C’est sûr que c’est devant de finir comme ça, j’aurais vraiment aimé avoir un meilleur combat contre elle », a admis l’athlète de 21 ans classée au 30e rang mondial.

Aux Championnats panaméricains disputés à Edmonton au printemps dernier, Miranda avait aussi battu la Québécoise, cette fois en demi-finale. « Je voulais essayer quelque chose de différent aujourd’hui, mais elle m’a encore eue. » 

« Elle est un peu plus forte sur la grip et elle m’a tirée vers elle. C’est quand même la troisième au monde alors c’est une bonne adversaire. »

Guica avait obtenu son laissez-passer pour la finale après avoir servi des ippons à la Cubaine Gretel Romero en quart de finale, puis à l’Américaine Angelica Delgado en demi-finale. « C’était deux bonnes adversaires, qui sont médaillées en Championnats panaméricains. Je suis contente de les avoir battues, car mon objectif était d’atteindre la finale. »

Un « retour doux-amer » pour Pessoa

Chez les hommes, Sergio Pessoa, en lice pour l’obtention d’une médaille chez les moins de 60 kg, a terminé cinquième, défait par le Cubain Yandry Torres Marimon dans son combat pour la médaille de bronze. 

En avance par un waza-ari, Pessoa a vu son adversaire, classé 162e au monde, revenir de l’arrière en marquant lui aussi un waza-ari qu’il a pu convertir en ippon en marquant d’autres points par la suite, scellant ainsi l’issue du combat. « Je pensais pouvoir l’emporter, mais il est revenu par deux fois. C’est une dure défaite », a avoué le judoka montréalais.

À son premier duel de la journée, Pessoa avait vaincu par ippon le Dominicain Abel Montero avant d’être défait par le Péruvien Juan Postigos. Le Québécois a poursuivi son chemin au repêchage où il s’est imposé vis-à-vis du Vénézuélien Javier Guedez en marquant un waza-ari, ce qui lui avait permis de combattre pour la médaille de bronze. 

« Je m’attendais à gagner une médaille aujourd’hui, alors je suis plus ou moins satisfait de mon parcours. C’est un retour doux-amer, mais c’est ça le judo! »

Ennuyé par des blessures, Pessoa est longuement resté à l’écart des tatamis. « Ça faisait 22-23 mois que je n’avais pas fait de compétition, mais quand ils m’ont appelé de faire les Jeux panaméricains, j’ai dit oui tout de suite. C’était une occasion extraordinaire pour moi de me battre devant la foule. Il y avait une bonne ambiance. Je n’ai pas réussi à monter sur le podium, mais je garde le moral. »

Du côté des moins de 48 kg, Erin Morgan a quant à elle été éliminée en huitième de finale par la Dominicaine Isandrina Sanchez.

Louis Krieber-Gagnon décoré de bronze en Hongrie

Pendant ce temps à Paks, en Hongrie, Louis Krieber-Gagnon est monté sur la troisième marche du podium de la Coupe européenne junior. 

En action chez les moins de 81 kg, le Montréalais a remporté ses deux premiers combats face à l’Italien Salvatore Darco et au Hongrois Daniel Hollo avant de s’avouer vaincu par le Russe Suleyman Vyshegurov, en quart de finale.

« C’est sûr que je suis déçu d’avoir perdu, mais ç’a été serré. J’aurais dû être plus actif au début du combat, ce qui aurait sûrement changé l’allure du match et dans les pénalités qui ont été décernées », a raconté Krieber-Gagnon qui a reçu une pénalité de plus que son adversaire, ce qui a départagé les deux combattants.

L’athlète de 19 ans a poursuivi son chemin au repêchage éliminant par ippon le Moldave Dorin Gotonoaga, puis le Néerlandais Thomas Snijders afin d’obtenir sa place dans un combat pour la médaille de bronze. 

Pour monter sur le podium, il ne lui restait plus qu’à défaire le Français Christ Gengoul. Les deux judokas ont combattu jusqu’à la limite et Gengoul, pénalisé une fois, a dû céder la victoire à Krieber-Gagnon. « C’est un adversaire que j’estime beaucoup et je voulais vraiment aller chercher la médaille », s’est-il réjoui.

Également sur les tatamis, Olivier Gobeil St-Amand (-81 kg), Tavis Jamieson (-100 kg), Florence Grenapin (-52 kg), Mackenzie Burt (-57 kg) et Jessica Klimkait (-52 kg) n’ont pas obtenu de classement.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com