Gagné et Mehmedovic sortis au troisième tour

27
août
2013

Montréal, 27 août 2013 – Tous deux en action dans la catégorie des moins de 66 kg, les judokas canadiens Patrick Gagné et Sasha Mehmedovic ont été stoppés en troisième ronde des Championnats du monde disputés à Rio de Janeiro, au Brésil.

Détenteur d’un laissez-passer au premier tour, Gagné, 23e au monde, a ensuite facilement battu le Guinéen Mamadou Samba Bah en enchaînant waza-ari et ippon.

 Au combat suivant, le Québécois s’est mesuré au septième judoka au monde, le Brésilien Charles Chibana. Le vainqueur du Grand chelem de Moscou et médaillé de bronze aux derniers Championnats panaméricains a éliminé Patrick Gagné en marquant waza-ari, puis ippon.

 « Il avait un style qui me convenait, mais il est vraiment en forme et avait l’air en pleine possession de ses moyens », a admis le vice-champion panaméricain en titre.

 « Dès sa première attaque, il est parvenu à marquer et ç’a complètement changé ma stratégie », a ajouté Gagné, qui avait plutôt prévu de garder sa distance et faire durer le combat le plus longtemps possible. « À partir de ce moment-là, je n’avais pas le choix d’avancer pour revenir dans le combat. »

Celui qui a eu 22 ans dimanche dernier a tenté de se démarquer, mais a commis une erreur fatale. « Le Brésilien en a profité pour faire un bel ippon devant sa foule. »

Affronter un athlète du pays hôte n’est jamais facile et Gagné en a fait l’expérience. « Lorsque nous avons embarqué sur le tapis, la foule était assez bruyante. Avant le combat, ça me motivait plus qu’autre chose, car j’aurais aimé le battre chez lui. Finalement ç’a tourné en sa faveur. »

 À ses premiers mondiaux seniors, Gagné aurait aimé faire mieux. « J’avais un bon tirage. Si j’étais parvenu à l’emporter, j’aurais probablement pu me rendre loin. Je suis déçu d’avoir raté ma chance. Je me console me disant qu’au moins, j’ai gagné un duel. »

 La retraite pour Mehmedovic

 Si Patrick Gagné participait à ses premiers mondiaux seniors, c’est plutôt l’inverse pour Sasha Mehmedovic. Le judoka a choisi les Championnats du monde de Rio pour fouler les tatamis une dernière fois en tant qu’athlète avant de prendre le chemin de la retraite.

 Après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour, Mehmedovic a eu besoin de moins de 20 secondes pour vaincre par ippon Arnaud Langate, de République centrafricaine. « C’était une bonne façon de briser la glace. »

 Le 10e judoka mondial, Nijat Shikhalizada, de l’Azerbaïdjan, a toutefois stoppé le Canadien au troisième tour en marquant waza-ari et ippon. « Il m’a surpris », a avoué Mehmedovic, qui est classé 31e au monde. « Il était très rapide et très fort », a-t-il poursuivi.

 L’athlète de 28 ans ne semblait pas trop déçu de son élimination hâtive, mais plutôt serein d’entamer sa nouvelle vie. « C’est sûr que j’aurais aimé faire un meilleur résultat pour la dernière fois, mais il n’y a plus rien que je ne puisse faire. Je dois passer par-dessus et voir ce que l’avenir me réserve. »

 Le Canadien ne restera pas très loin des tatamis puisqu’à compter de l’automne, il deviendra entraîneur de l’équipe nationale junior. « C’est une très bonne transition et je suis vraiment excité par ce nouveau défi. »

 Les Championnats du monde de judo se poursuivront mercredi à Rio de Janeiro. Stéfanie Tremblay et Joliane Melançon fouleront les tatamis dans la catégorie des moins de 57 kg tandis qu’Étienne Briand et Alexis Morin-Martel seront en action chez les moins de 73 kg.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com