Grand Chelem de Tokyo – Zupancic médaillée de bronze

6
décembre
2014

Montréal, 6 décembre 2014 – La judoka ontarienne Kelita Zupancic est montée sur la troisième marche du podium, samedi, au Grand Chelem de Tokyo, au Japon.

 « C’est fantastique de remporter ma première médaille du Grand Chelem de Tokyo », a affirmé l’athlète de 24 ans.

« Kelita a eu une bonne journée », a de son côté commenté l’entraîneur de l’équipe nationale Jeremy Le Bris. « Elle a réussi à profiter de son tableau ouvert. »

Après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour, Kelita Zupancic, 3e au monde chez les moins de 70 kg, s’est mesurée à la Suisse Juliane Robra, 31e. Zupancic a marqué deux yuko avant de marquer ippon grâce à une immobilisation au sol.

En ronde suivante, la judoka originaire de Whitby a vaincu la Britannique Sally Conway, septième mondiale, grâce à un waza-ari et a ainsi obtenu son laissez-passer pour la demi-finale.

Alors opposée à la Japonaise Haruka Tachimoto, 46e au monde, Zupancic a subi sa seule défaite du tournoi. « J’ai fait une erreur et c’est ce qui m’a coûté la victoire », a mentionné la Canadienne qui s’est inclinée par ippon.

Après l’une de ses attaques, Zupancic s’est retrouvée dans une difficile position. « Elle avait le bras pris dans son dos et pour se sortir de cette situation, elle s’est tournée du mauvais côté, a raconté Jeremy Le Bris. Elle a ouvert la porte à son adversaire qui l’a prise au sol. »

La judoka s’est bien reprise dans son combat pour l’obtention de la médaille de bronze, s’imposant par ippon contre une autre Japonaise, Karen Nun Ira, 17e au classement mondial. « Elle m’avait battue l’été dernier en quart de finale aux Championnats du monde alors j’ai pris ma revanche », a souligné Zupancic.

Dans la même catégorie, Monika Burgess, 49e mondiale, a été éliminée dès son premier combat. L’athlète originaire de Waterloo en Ontario s’est inclinée par ippon devant la Française Gevrise Emane, 22e au monde.

Étienne Briand neuvième

Du côté masculin, Étienne Briand a signé la meilleure performance canadienne en prenant le neuvième rang chez les moins de 73 kg.

« Il a battu les personnes qu’il devait battre, a souligné Le Bris. Étienne a réalisé son meilleur résultat en Grand Chelem. »

« Neuvième c’est correct, mais ce n’est pas comme si j’avais fait une performance à tout casser », a renchéri le principal intéressé.

Le Québécois, 39e au monde, a remporté son premier combat par ippon face au Roumain Robert Florian Papp, 363e. Le judoka de Sept-Îles a ensuite croisé le fer avec le Cubain Magdiel Estrada, qui occupe le 26e rang mondial. Bien qu’il ait reçu trois pénalités lors du combat, Briand a réussi à l’emporter en marquant waza-ari. « Certaines pénalités étaient douteuses, a-t-il mentionné. Elles m’ont compliqué la tâche en fin de combat. »

Le Québécois avait ensuite rendez-vous avec le Japonais Shohei Ono, 26e au monde et champion du monde en 2013. Après s’être vu décerner trois pénalités en début de combat, Briand s’est fait projeter par son adversaire qui a marqué ippon sur la manœuvre.

« C’est la deuxième fois que je perds contre lui. J’aurais voulu le mettre plus en danger, mais je n’ai pas réussi. »

Antoine Valois-Fortier, qui occupe le deuxième rang mondial chez les moins de 81 kg, a profité d’un laissez-passer en ronde initiale. Le Beauportois a ensuite remporté son premier combat par yuko face au Moldave Valeriu Duminica, 37e au monde.

Au troisième tour, Valois-Fortier a été surpris par l’Allemand Alexander Wieczerak, 36e mondial, qui l’a défait par ippon. « Le combat été équilibré, mais après une grosse séquence d’Antoine, l’Allemand s’est retrouvé en étranglement. Antoine était coincé et il a dû abandonner », a expliqué l’entraîneur.

Toujours chez les moins de 73 kg, le Montréalais Arthur Margelidon, 44e au monde, a été défait en ronde initiale par le Français Pierre Duprat, 16e au monde, au terme d’un duel serré. Pénalisé deux fois, Margelidon a dû concéder la victoire à son adversaire qui n’a reçu qu’un shido.

Dimanche, Ana Laura Portuondo Isasi (-78 kg) et Kyle Reyes (-100 kg) seront à surveiller. 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com