Grand Chelem – L’argent pour Valois-Fortier, la bronze pour Zupancic

1
novembre
2014

Montréal, 1er novembre 2014 –Après deux mois d’absence, le judoka québécois Antoine Valois-Fortier a ajouté une médaille d’argent à son palmarès samedi, au Grand Chelem d’Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. Kelita Zupancic, de l’Ontario, a pour sa part été décorée d’une médaille de bronze.

Valois-Fortier, classé quatrième au monde chez les moins de 81 kg, a perdu par ippon en finale face au Russe Ivan Nifontov. Ce n’est pas la première fois que le Québécois est déjoué par Nifontov.

« Je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à le battre, a confié Valois-Fortier. Je pense que c’est probablement parce qu’il tourne autant à gauche qu’à droite et ça, pour moi, c’est un peu difficile à gérer. »

En préliminaires, le médaillé d’argent des Championnats du monde 2014 a connu un parcours parfait, l’emportant contre le Polonais Lukasz Blach et le Hongrois Laszlo Csoknyai. En demi-finale, il a eu le dessus sur le Français Alain Schmitt par waza-ari.

« En général, je suis content de ma journée. C’est sûr que j’aurais aimé gagner en finale, mais sinon j’ai vaincu des adversaires de taille. Après les Championnats du monde qui ont eu lieu à la fin du mois d’août, j’ai pris une pause. J’étais donc moins en forme que d’habitude, alors mon résultat est d’autant plus satisfaisant », a commenté le québécois qui avait remporté la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Dans un mois, Valois Fortier aimerait enfin monter sur la première marche du podium, au Grand Chelem de Tokyo, au Japon.

Chez les moins de 70 kg, Zupancic a connu un parcours parfait jusqu’en demi-finale. En préliminaires, la quatrième au classement mondial a battu la Française Estelle Fanny Posvite et la Britannique Megan Fletcher. Elle a ensuite baissé sa garde face à l’Autrichienne Bernadette Graf, en demi-finale, et a perdu à cause d’une pénalité.

Elle s’est reprise au repêchage et a remporté la médaille de bronze en forçant la Mongole Naranjargal Tsend Ayush à prendre une pénalité de plus qu’elle.

« Kelita s’est bien battue, a indiqué Valois-Fortier. Pour elle aussi, Abou Dhabi était un retour à la compétition après une pause. Son résultat est donc satisfaisant. Une médaille de bronze en Grand Chelem, ce n’est pas rien. »

Les Québécois Arthur Margelidon et  Alexis Morin-Martel, en action chez les moins de 73 kg, n’ont pas atteint le podium.

Morin-Martel, 25e au classement mondial de la catégorie, a été éliminé dès son premier combat. Il a perdu par ippon contre l’Espagnol Javier Ramirez, dans un combat qui n’a duré que 12 secondes.

Margelidon, 53e au monde, a pour sa part disputé deux combats. Il a vaincu le Monégasque Cedric Bessi par ippon, puis s’est fait surprendre par l’Azerbaïdjanais Rustam Orujov qui l’a battu de la même façon.

 

– 30 –

 

 

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com