Jacob Valois a gagné deux duels et combattu avec cœur

6
août
2015
Montréal, 6 août 2015 – Le judoka québécois Jacob Valois s’est imposé à ses deux premiers combats et a atteint les huitièmes de finale dans la catégorie des moins de 60 kg aux Championnats du monde cadets jeudi, à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine.
 
Au premier tour, le Bouchervillois est venu à bout du Kazakh Damir Abdekov, son adversaire écopant de deux pénalités. Il s’est par la suite débarrassé de l’Algérien Youcef Mokhtar Zallat, 18e mondial, grâce à un ippon.
 
Valois a toutefois été battu par l’Italien Luca Caggiano, 3e sur l’échiquier international. Il a été sanctionné de trois pénalités contre une pour Caggiano, qui a ensuite perdu au repêchage et a fini en septième place.
 
« Jacob a mené deux combats intelligents qui lui ont donné des victoires, a louangé l’entraîneur canadien Jean-Pierre Cantin. Au troisième, il a combattu avec cœur, mais il a commis quelques petites erreurs stratégiques qui lui ont coûté la victoire. C’est tout de même une grosse performance et je suis très fier de lui. »
 
Toujours du côté des moins de 60 kg, Ossama Mahmoud s’est incliné à sa première sortie, non sans avoir vaillamment tenu tête à l’éventuel médaillé d’or de la catégorie, le Japonais Genki Koga. L’athlète de Kitchener en Ontario a été pénalisé deux fois, son rival une fois.
 
« Le révélation du jour a été Ossama, a mentionné Cantin. Il a fait un combat exceptionnel contre Koga. Il a attaqué avec hargne et détermination jusqu’à la dernière seconde, un vrai samouraï. »
 
Les parcours de Yumi Amal Bellali, de Pointe-Claire, et Brette Poliakiwski, de Vermilion en Alberta, les deux en action chez les moins de 52 kg, ainsi que celui de Marie Besson, de Dolbeau-Mistassini, dans la catégorie des moins de 48 kg, ont aussi pris fin après un duel.
 
Bellali a été éliminée sur yuko par la Française Lydia Boudouaia, 11e au monde, Poliakiwski par waza-ari contre la Serbe Marija Ivkovic et Besson sur ippon face à la Russe Ekaterina Dolgikh.
 
« Yumi s’est fait marquer un yuko qui selon elle n’en était pas un en début de combat, mais elle a attaqué et donné tout ce qu’elle avait jusqu’à la fin, tandis que Brette a connu un bon début de combat, mais a eu de la difficulté à le terminer, a souligné Cantin. Marie n’a de son côté pas pu s’adapter au style agressif de la Russe et a malheureusement perdu au sol par clé de bras. »
 
Les Championnats du monde cadets se poursuivront vendredi et trois Canadiens seront de la partie : Hanako Kuno (-63 kg) et Tanner Sudo (-81 kg), tous deux de Lethbridge en Alberta, de même que Natalie Rygielski (-57 kg), de Waterloo en Ontario.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com