Judo Canada mise sur des entraîneurs d’expérience en vue de Rio

8
avril
2015

Judo Canada mise sur des entraîneurs d’expérience en vue de RioIMG_0289

 

À moins d’un an et demi des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, Judo Canada présente les entraîneurs qui suivront les judokas canadiens dans leur quête d’excellence.

 

Nicolas Gill, entraîneur-chef de l’équipe nationale et directeur de la haute performance, sera soutenu par trois collaborateurs. Michel Almeida se joint au personnel d’entraîneurs à titre d’adjoint à l’équipe nationale masculine tandis que Sasha Mehmedovic occupera ce poste chez les femmes. L’équipe est complétée par Janusz Pawlowski, entraîneur adjoint du centre national qui est en poste depuis le début de l’année.

 

« Le poste d’adjoint à l’équipe nationale masculine a été créé depuis longtemps, mais a toujours été vacant, rappelle Nicolas Gill. Dans le but d’optimiser la préparation des athlètes en vue des Jeux olympiques de Rio, il était devenu prioritaire pour nous de le combler », a expliqué Nicolas Gill qui se réjouit de la nomination de Michel Almeida.

 

Ancien judoka, Michel Almeida, notamment champion d’Europe et septième aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, a fait ses preuves à titre d’entraîneur au sein de l’équipe nationale portugaise ces dix dernières années. « C’est quelqu’un qui est très à l’affut du judo international d’aujourd’hui, ce qui était un critère principal dans notre processus d’embauche », a affirmé Gill.

 

À titre d’entraîneur adjoint de l’équipe nationale féminine, Sasha Mehmedovic prendra la relève de Jérémy Le Bris, qui quittera son poste à la fin du mois. Membre de l’équipe olympique aux Jeux de Pékin et de Londres, Mehmedovic conservera également ses fonctions d’entraîneur de l’équipe nationale junior et cadette jusqu’à la nomination d’un nouveau collègue.

 

« À ce stade-ci du cycle olympique, la priorité était de consolider notre équipe senior. Nous prendrons le temps qu’il faut pour combler le poste d’entraîneur chez les juniors », a précisé Nicolas Gill.

 

Mehmedovic a déjà dirigé plusieurs athlètes de l’équipe nationale féminine actuelle puisque plusieurs d’entre elles viennent de quitter les rangs juniors. « Pour elles, ce sera la continuité du travail déjà entamé avec Sasha. »

 

« Sasha fait partie du système canadien depuis longtemps alors il a une très bonne connaissance de la façon dont nous fonctionnons. Cela facilitera l’adaptation des athlètes, mais aussi de Michel. »

 

Sasha entrera dans ses nouvelles fonctions lors des Championnats panaméricains qui auront lieu à la fin du mois, ce qui sera également le chant du signe de l’entraîneur actuel, Jérémy Le Bris qui quitte l’équipe canadienne pour des raisons personnelles.

 

« Jérémy nous a rendu de précieux services et c’était une grande déception d’apprendre son départ, a souligné Nicolas Gill. Il a fait partie de la nouvelle histoire du judo canadien en participant activement à la transition du centre national à l’Institut national du sport du Québec. Son court séjour parmi nous restera une période marquante, car il a fait partie de nos récents succès. Je lui souhaite la meilleure des chances dans ses nouveaux défis. »

 

Les Championnats panaméricains, qui se tiendront à Edmonton du 24 au 26 avril seront le dernier tournoi international au calendrier de la première année du processus de sélection pour les Jeux de Rio.

 

« Pour certains, ce sera leur dernière chance de s’accrocher à la course, alors que pour d’autres, il permettra de consolider leur position », a mentionné Gill.

 

La deuxième année du processus sera marquée par les Championnats du monde qui auront lieu au mois d’août. « Chaque tournoi sera très important et probablement rempli d’émotions pour plusieurs athlètes », a rappelé l’entraîneur.

 

Nicolas Gill a toutefois confiance qu’avec l’équipe d’entraîneurs mise en place, les judokas canadiens continueront de s’illustrer sur la scène internationale.

 

« L’équipe d’entraîneurs permettra aux athlètes d’être bien entourés. Elle procurera la stabilité dont ils auront besoin avec Sasha et moi, ce qui permettra à Michel et l’éventuel entraîneur des juniors de bien s’installer dans leurs nouvelles fonctions », a-t-il conclu.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com