Les Canadiens se mesurent à de grosses pointures à Bakou

23
septembre
2018

Montréal, 23 septembre 2018 – Stéfanie Tremblay a été la meilleure représentante du pays dimanche, aux Championnats du monde présentés à Bakou, en Azerbaïdjan. Elle n’a pas atteint les finales, mais c’était la première fois qu’elle disputait trois combats à cette compétition, la plus importante de l’année.

« En général, je suis quand même contente. C’est le plus loin que je me suis rendue à des Mondiaux. C’est bien, même si j’aurais voulu atteindre les quarts de finale », a-t-elle admis.

Elle a d’abord vaincu Damiella Nomenjanahary, du Madagascar, puis la Roumaine Stefania Adelina Dobre par ippon.

« J’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai mis la première assez facilement au sol. La deuxième, je l’ai projetée et je l’ai prise au sol », a-t-elle expliqué.

Ensuite, elle a été défaite par la Japonaise Miku Tashiro, médaillée d’argent. « La Japonaise est vraiment forte. Je savais que ce serait très difficile de passer. Je sentais que je n’avais pas vraiment de solution. J’étais prise dans sa grip et je n’arrivais pas à m’en déprendre. J’ai fait une attaque, mais je ne l’avais pas vraiment déséquilibrée et elle m’a projetée au sol », a indiqué la judoka québécoise.

En action dans la même catégorie, Catherine Beauchemin-Pinard a été sortie à son premier combat. Elle s’est inclinée par ippon face à la Néerlandaise Shanne Vermeer.

« Je la connaissais quand même assez bien. Je m’étais battue contre elle le mois dernier. La dernière fois, j’avais fait une grosse erreur en début de combat. J’étais prête, j’avais un bon plan. Les trois premières minutes ont super bien été. J’avais l’impression de dominer », a raconté Beauchemin-Pinard.

C’est par la suite que les choses se sont gâtées pour elle. « J’ai décidé d’essayer quelque chose qui n’était pas dans mon plan et elle m’a eu au sol. Je n’ai pas été assez patiente. Si j’avais respecté mon plan comme prévu, le combat ne se serait pas terminé de la même façon. »

Elle est tout de même contente du début de son affrontement. Elle avait beaucoup travaillé ses techniques de combat contre une athlète plus petite qu’elle comme Vermeer et ses efforts ont fait la différence.

Chez les hommes, Étienne Briand était le seul à fouler les tatamis dimanche. Il a lui aussi été éliminé à sa première présence par l’Iranien Saeid Mollaei, futur médaillé chez les moins de 81 kg.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Information :
Patrick Esparbès
directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
[email protected]

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com