Les Canadiens s’imposent d’entrée de jeu aux Championnats panaméricains

21
novembre
2020

Montréal, 20 novembre 2020 – Des victoires de Catherine Beauchemin-Pinard, Ecaterina Guica et Antoine Bouchard ont permis au Canada de récolter trois médailles d’or, vendredi, en lever de rideau des Championnats panaméricains de judo disputés à Guadalajara, au Mexique.

Catherine Beauchemin-Pinard, Ecaterina Guica et Antoine Bouchard.

Pour la deuxième fois en moins d’un mois, Catherine Beauchemin-Pinard était confrontée à la Vénézuélienne Anriquelis Barrios lors de son affrontement ultime. Le dénouement a toutefois été bien différent pour la Québécoise qui l’a cette fois-ci emporté par ippon pour défendre son titre panaméricain.

« Je suis très contente d’être revenue forte et de m’être imposée. J’ai mis de la pression dès le départ et elle a rapidement pris des pénalités. Ça m’a motivé à continuer d’appliquer mon plan de match et à aller chercher la victoire », a indiqué Beauchemin-Pinard.

Cette performance a conclu un parcours parfait pour la judoka de 26 ans qui avait précédemment vaincu l’Équatorienne Estefania Garcia et l’Américaine Alisha Galles par ippon. « Je suis vraiment contente d’avoir réalisé mon objectif. Ça me prouve que si je me fixe des objectifs élevés, je suis capable de les atteindre ! » a-t-elle renchérit.

Des retours en or

Pour sa part, Ecaterina Guica (-52 kg) en était à une première compétition en plus de 10 mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette longue pause ne s’est pas fait sentir pour la Canadienne qui a remporté ses trois duels par ippon.

En grande finale, elle n’a eu besoin que de 12 secondes pour battre la Mexicaine Luz Olvera. « Ecaterina venait ici pour gagner et elle n’a pas raté sa chance. Elle était bien préparée, elle a suivi son plan de match et cette première médaille d’or aux Championnats panaméricains est toute à son honneur », a commenté l’entraîneur Jean-Pierre Cantin.

À l’image de sa compatriote, Antoine Bouchard (-73 kg) a lui aussi couronné son retour en montant sur la plus haute marche du podium. Il a conclu son tournoi en l’emportant par waza-ari contre un adversaire bien familier, le Brésilien Eduardo Barbosa.

« Je l’avais déjà affronté à deux reprises, alors on savait un peu à quoi s’attendre. Ç’a été un peu plus long que ma dernière victoire contre lui, mais j’ai bien contrôlé le combat. J’ai marqué assez tôt et j’ai pu gérer mon avance jusqu’à la fin. Ç’a été une très bonne journée et je suis très satisfait du résultat », a fait savoir Bouchard, qui avait aussi raflé les honneurs de cette compétition en 2018.

Également en action chez les moins de 73 kg, Constantin Gabun s’est quant à lui incliné par ippon contre le Péruvien Alonso Wong, à l’occasion de la finale de bronze. « J’ai raté ma chance ! Au lieu de prioriser ma technique, je me suis laissé emporter par mes émotions », a expliqué celui qui termine ses premiers Championnats panaméricains avec une cinquième place et un élément de motivation supplémentaire.

« J’aimerais me reprendre, mais malheureusement, c’est impossible. Pour moi, la défaite veut simplement dire qu’il me reste encore beaucoup à apprendre, alors je devrai travailler encore plus fort. »

Une autre journée chargée attend la délégation canadienne, samedi, alors que Zachary Burt (-90 kg), Marc Deschênes (+100 kg), Mohab El Nahas (-90 kg), Shady El Nahas (-100 kg) et Kyle Reyes (-100 kg) tenteront à leur tour de monter sur le podium des Championnats panaméricains.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com