On efface et on recommence

9
mai
2015

Montréal, 9 mai 2015 – On efface et on recommence. C’est ce que doivent se dire les judokas canadiens qui ont combattu au Grand Chelem de Bakou, seulement un d’entre eux ayant remporté un affrontement en Azerbaïdjan.

Après les revers d’Ecaterina Guica et Patrick Gagné à leur première sortie vendredi, Monika Burgess a été la seule à savourer un gain samedi, Alix Renaud-Roy, Stéfanie Tremblay, Arthur Margelidon et Alexis Morin-Martel baissant pavillon d’entrée de jeu.

Chez les moins de 70 kg, Burgess, 52e sur l’échiquier international, l’a emporté par yuko contre la Russe Irina Gazieva, classée 41e. L’athlète de Waterloo en Ontario a toutefois été freinée au deuxième tour par la Brésilienne Maria Portela, 20e mondiale, qui a marqué ippon.

Dans la même catégorie, Renaud-Roy, de La Pocatière, 35e au classement, a aussi été éliminée sur ippon par l’Espagnole Maria Bernabeu, 28e au monde.

Stéfanie Tremblay, qui a fait le saut du côté des moins de 63 kg au début de l’année, a quant à elle perdu face à la Brésilienne Mariana Silva, classée 14e. La judoka de Saguenay a écopé de deux pénalités contre une pour sa rivale.

Arthur Margelidon, de Montréal, et Alexis Morin-Martel, de Gaspé, à l’œuvre du côté des moins de 73 kg, ont pour leur part été défaits par ippon.

Exempté de la première ronde, Margelidon, 28e mondial, s’est incliné face au Russe Denis Iartcev, 16e au classement.

Morin-Martel, 49e au monde, a vu sa journée de travail prendre fin contre l’Espagnol Kiyoshi Uematsu, classé 37e.

« Pour quelques-uns, il s’agissait d’une troisième compétition en trois semaines. Je crois donc que plusieurs étaient mentalement et physiquement fatigués », a avancé l’entraîneur Sasha Mehmedovic.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com