Stéfanie Tremblay tout près du podium à Almaty

15
mai
2016

Montréal, 15 mai 2016 – Stéfanie Tremblay a pris le cinquième rang du Grand Prix d’Almaty, samedi, au Kazakhstan. En action chez les moins de 63 kg, la judoka canadienne a été privée de la médaille de bronze par la Néerlandaise Juul Franssen, 18e au classement mondial, qui l’a battue par ippon.

« Je me suis fait surprendre et elle m’a projetée », a raconté la 29e au monde.

« C’est ma meilleure performance en Grand Prix chez les moins de 63 kg, mais c’est sûr qu’une  cinquième place, c’est toujours décevant…  a ajouté la Québécoise. J’étais si proche du podium, mais malgré tout, je me suis bien battue. »

La journée avait bien commencé pour l’athlète de 25 ans qui s’était imposée face à l’Américaine Hannah Martin, 32e, en lui faisant prendre trois pénalités.  La Mongole Tserennadmid Tsend-Ayush, 12e sur l’échiquier mondial, a par la suite stoppé Tremblay en l’emportant à son tour au décompte des pénalités.

« Mon combat contre l’Américaine était plutôt tactique. Je la connais très bien. Contre la Mongole, c’était aussi très serré. J’avais bien commencé, mais de petites erreurs m’ont coûté la victoire », a expliqué Tremblay.

Tremblay  a ensuite pris le chemin du repêchage où elle a vaincu par waza-ari la Turque Busra Katipoglu, ce qui lui a permis de combattre pour la médaille de bronze. « Je suis particulièrement contente de ma victoire contre la Turque puisqu’elle m’avait déjà battue », a-t-elle souligné.

Le processus de sélection olympique tirant à sa fin, Stéfanie Tremblay sait qu’elle est à court de points pour obtenir un billet pour les Jeux de Rio. « Malgré que je ne pense pas me qualifier pour les Jeux, je crois avoir bien fait en seulement un an et demi dans ma nouvelle catégorie de poids », a indiqué celle qui rivalisait auparavant chez les moins de 57 kg. « Je suis fière de ce que j’ai accompli en si peu de temps. »

Pari réussi pour Étienne Briand

Étienne Briand n’est pas passé inaperçu, dimanche, à son premier tournoi chez les moins de 81 kg. Seul représentant du pays à la Coupe européenne d’Orenbourg, le judoka repartira de la Russie avec une médaille de bronze dans ses bagages.

« Il y a beaucoup de positif qui ressort de ce tournoi. Le calibre était très fort pour une Coupe européenne en raison de la profondeur de l’équipe russe, mais je me suis bien battu », s’est réjoui le Canadien qui est monté sur la troisième marche du podium en vainquant par ippon le Russe Artem Rzhata.

« J’ai contrôlé tout le long du combat. Ça m’a permis de terminer la compétition sur une bonne note », a-t-il raconté.

Plus tôt dans la journée, Étienne Briand a tour à tour éliminé le Russe Akhsartag Godizov, le Tadjik Sadr Boev  et le Russe Aidamir Shevotsukov. Son parcours a cependant été entaché en demi-finale où il a baissé pavillon devant le Russe Dmitry Zuev.

Zuev a atteint la finale en marquant un yuko à la toute fin de l’affrontement. « Je menais le combat, car il avait deux shido et moi seulement un, a raconté Briand. À 15 secondes de la fin, je pensais que j’allais en finale. C’était serré, mais je ne pouvais trop pas me permettre de le relancer et prendre une pénalité. J’ai fait un bon mouvement, mais finalement, on lui a donné le point. »

Ancien combattant chez les moins de 73 kg, l’athlète de Sept-Îles a fait le saut dans la catégorie supérieure il y a trois mois seulement. « Lorsque j’ai su que ce serait difficile de me qualifier pour les Jeux olympiques de Rio, j’ai décidé de changer. J’aime mieux de la façon dont nous combattons chez les moins de 81 kg », a indiqué l’athlète de 23 ans.

« Je crois que mon futur est plus sûr dans cette catégorie », a-t-il conclu.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com