Poklitar et Valois apprennent et se fixent des objectifs précis

24
janvier
2019

Montréal, 24 janvier 2019 – Même si les judokas québécois Gueorgui Poklitar et Jacob Valois se sont inclinés à leur premier combat au Grand Prix de Tel-Aviv, en Israël, et que leur journée ne s’est pas déroulée comme prévu, ils en ressortent avec des apprentissages et une meilleure connaissance de ce qu’ils ont à travailler.

De retour à la compétition depuis seulement deux semaines suite à une opération au genou, Poklitar a perdu son premier combat du jour par ippon face au Français Cédric Revol, futur médaillé de bronze de la catégorie des moins de 60 kg.

« Mon adversaire était un adversaire coriace. Bien qu’il figure comme l’une des têtes de série du tournoi, j’ai été très déçu de ma performance. Depuis mon opération au genou, j’ai encore du mal à retrouver certains points de repère que j’avais au niveau de mon jeu », a commenté le Montréalais.

Le point encourageant de la journée est que son genou ne lui inflige plus de douleur et qu’il aura toute une semaine pour retrouver son rythme et ses repères. « Le genou va bien. Lors du camp d’entraînement de la semaine prochaine, j’aurai plus de temps pour retrouver mon jeu et ma confiance. »

De son côté, Valois a subi une défaite par ippon contre le Brésilien Diego Santos chez les moins de 66 kg. Selon son entraîneur Michel Almeida, Valois a été surpris par l’application sévère des règles par l’arbitre et n’a pas pu corriger le temps qu’il prenait pour attaquer.

Valois croit quant à lui qu’il a commis des erreurs qui lui ont coûté la victoire. « Ce n’était vraiment pas ma journée. J’ai fait de graves erreurs que je n’aurais pas dû faire, mais maintenant que c’est fait, c’est vraiment important de ne pas les refaire dans mes prochaines compétitions », a expliqué le Bouchervillois.

« Je n’ai pas été assez agressif en début de combat, je ne me suis pas imposé et j’en ai payé le prix très rapidement. C’est une défaite assez dure à prendre, mais ça m’a donné une grande claque derrière la tête pour dire que je suis maintenant dans un niveau senior et que je dois donner mon maximum du début jusqu’à la fin du combat. »

Déterminé à se reprendre, Valois travaillera très fort en vue de ses trois prochaines compétitions, qui auront lieu en Belgique, en France et en Italie. « J’ai commencé cette tournée en mouton, mais je compte bien la finir en lion! »

Pour Michel Almeida, cette journée a permis aux deux judokas de se fixer des objectifs prioritaires et précis pour le camp d’entraînement qui suivra la compétition. « Si, pour les deux athlètes, rien d’autre ne peut être retiré de cet événement, il doit au moins servir de base pour analyser leurs performances et identifier les comportements qui doivent être corrigés et améliorés au camp », a dit l’entraîneur.

Vendredi, ce sera au tour de Kelita Zupancic (-70 kg), Antoine Bouchard (-73 kg) et Étienne Briand (-81 kg) de prendre d’assaut les tatamis israéliens.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

 

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
[email protected]

 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com