Premier sommet féminin de Judo Canada

22
juin
2018

La semaine dernière, certaines des femmes les plus influentes de la communauté du judo au Canada se sont rassemblées à Montréal afin de participer à la toute première édition du Sommet féminin de Judo Canada.

Les participantes ont eu l’occasion d’entendre plusieurs conférenciers pendant les 2 jours de l’évènement. Guylaine Dumont et Sylvain Croteau ont commencé la première journée en présentant Sport’Aide, un organisme de soutien et de conseils pour les athlètes victimes de violence dans un environnement sportif. « Nous offrons de nombreux services pour les athlètes, et nous pouvons les référer à des spécialistes de plusieurs domaines au besoin. Chaque fois qu’un organisme prend la peine de soulever cette problématique, nous en sommes très heureux, et c’est motivant de savoir que d’autres personnes veulent s’impliquer pour changer les choses. Félicitations à Judo Canada pour leur initiative! » s’est exclamé Sylvain Croteau, directeur général de Sport’Aide. La seconde conférence était donnée par Chantal Daigle, d’Égale Action, et portait sur les facteurs psychosociaux pour soutenir la participation et l’avancement des filles dans le sport et les activités physiques.

La deuxième journée a débuté avec une présentation de Catherine Naulleau, qui travaille avec les judokas depuis plus de 10 ans, sur la nutrition chez les athlètes féminines. Son objectif était d’éduquer les femmes présentes au sommet et de s’assurer qu’elles auraient les bons outils pour aider leurs athlètes à mieux gérer leur poids. Cette conférence a été suivie d’une présentation de Guylaine Demers sur la place des femmes dans le sport. Elle a demandé aux participantes de penser à ce qu’elles voudraient faire d’ici 2 ans et de développer un plan pour y arriver : « Il y a eu une grande amélioration par rapport à la place des femmes dans le sport au cours des dernières décennies, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Les aptitudes de leadership doivent être travaillées toute notre vie, et dans un environnement très masculin, comme le sport, c’est toujours plus difficile pour les femmes. Je veux que les femmes puissent s’affirmer et qu’elles sachent qu’elles sont incroyables, belles et capables de tout faire. » Le dernier invité était Roland Vidal, de Respect Group, un organisme offrant des formations en ligne sur plusieurs sujets liés au respect dans le sport.

La première édition du sommet a été appréciée de toutes les participantes, qui espèrent le voir devenir un évènement annuel.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com