Retour en bronze pour Klimkait

22
novembre
2019

Montréal, 22 novembre 2019 – Jessica Klimkait (-57 kg) a couronné son retour à la compétition en remportant la médaille de bronze, vendredi, lors de la première journée d’activités du Grand Chelem d’Osaka, au Japon. L’Ontarienne a complété son parcours en signant une victoire contre la Japonaise Tsukasa Yoshida, deuxième au classement mondial de l’IJF.

« C’était un combat très important pour moi! Ça faisait près de trois ans que je n’avais pas affronté Yoshida et j’étais prête pour le défi. J’ai pris beaucoup de confiance depuis et je voulais me prouver que j’étais capable de la battre en compétition », a indiqué d’entrée de jeu celle qui avait dû s’absenter des tatamis pendant plus de six semaines en raison d’une blessure subie plus tôt cet été.

Championne de ce Grand Chelem en 2018, Klimkait avoue que son objectif premier était de remporter l’or pour une deuxième année de suite, mais elle se dit somme toute satisfaite du travail accompli.

« C’était ma première présence depuis ma blessure et j’espérais définitivement terminer sur la plus haute marche du podium. Par contre, lorsque je prends tous les facteurs en considération, je suis contente de la manière dont j’ai réagi et des combats que j’ai gagnés. C’est une belle motivation pour les compétitions à venir. »

Le seul faux pas de Klimkait est survenu en quarts de finale, alors qu’elle s’est inclinée par ippon au terme d’un long duel contre la Japonaise Haruka Funakubo. « C’est l’unique combat où je n’ai pas bien exécuté! J’ai fait tout ce qu’il fallait pour dominer, mais, dans les dernières minutes du temps supplémentaire, je me suis concentrée sur une seule attaque pour provoquer un autre shido », a poursuivi Klimkait, qui croit que l’issue aurait pu être bien différente si elle avait conservé son plan de match initial.

« C’est un manque de jugement de ma part, car elle n’était pas active et si j’avais poursuivi mes attaques au même rythme, je serais probablement sortie gagnante. »

Une victoire face à la Roumaine Loredana Ohai a ensuite propulsé Klimkait vers la finale de bronze.

Notons que la judoka canadienne avait également vaincu la Chinoise Hongjie Tian et la Néerlandaise Sanne Verghagen plus tôt dans la journée.

Une septième place pour Guica

De son côté, Ecaterina Guica a pris le septième échelon chez les moins de 52 kg.

Elle a amorcé son tournoi en signant des victoires par ippon contre la Chinoise Kexin Zhang et Sosorbaram Lkhagvasuren, de la Mongolie.

Elle a toutefois plié l’échine lors de son troisième combat disputé face à l’éventuelle médaillée d’argent, la Japonaise Uta Abe. La Québécoise a conclu sa journée en subissant un revers contre la Brésilienne Larissa Pimenta au repêchage.

Du côté masculin, Jacob Valois et Julien Frascadore étaient en action chez les moins de 66 kg.

Après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour, Valois a remporté son duel contre Gavin Mogopa, du Botswana. Il a toutefois dû s’avouer vaincu à la ronde suivante face à un adversaire des plus coriaces, le Japonais Joshiro Maruyama.

« Après ma victoire au premier tour, j’ai affronté l’actuel champion du monde senior. J’aurais voulu être plus agressif sur la prise lors de ce combat, mais je n’ai pu y arriver », a indiqué Valois qui a ensuite vu le représentant du Japon poursuivre sa route jusqu’en grande finale où il s’est incliné face à son compatriote Hifumi Abe.

Pour sa part, Frascadore a perdu son premier duel contre Orkhan Safarov, de l’Azerbaïdjan, ce qui a immédiatement mis un terme à sa journée de travail.

L’action reprendra samedi, à Osaka, alors que Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg), Constantin Gabun (-73 kg), Arthur Margelidon (-73 kg), Étienne Briand (-81 kg) et Antoine Valois-Fortier (-81 kg) fouleront les tatamis japonais.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
[email protected]

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com