Roberge doit se contenter de la cinquième place

14
septembre
2014

Montréal, 14 septembre 2014 – Catherine Roberge a terminé cinquième chez les moins de 78 kg dimanche au Grand Prix de Zagreb, en Croatie. Un résultat qui est loin de satisfaire la judoka québécoise compte tenu des circonstances entourant sa défaite dans son duel pour la médaille de bronze.

Exemptée du premier tour, Roberge, huitième sur l’échiquier international, est venue à bout de l’Italienne Lucia Tangorre à son premier combat en écopant d’une pénalité de moins (deux contre trois).

La Québécoise l’a ensuite emporté par waza-ari face à la Française Madeleine Malonga, 15e au monde. La Hongroise Abigel Joo, classée septième, l’a cependant freinée en demi-finale. L’éventuelle médaillée d’argent l’a battue par ippon.

« J’ai eu une bonne journée, je me suis bien battue et j’ai fait du bon judo. À mon troisième combat, la Hongroise m’a fait chuter sur une belle technique. C’est une fille que j’avais déjà battue auparavant alors c’est sûr que c’est plate et que j’aurais aimé gagner », a dit Roberge.

Dans l’un des deux combats pour l’obtention des médailles de bronze, Roberge s’est inclinée en prolongation face à l’Ukrainienne Victoriia Turks, 17e mondiale, dans des circonstances nébuleuses.

« J’étais contre une fille moins bonne que moi qui n’a fait aucune attaque. Je n’arrivais pas à marquer parce qu’elle faisait un judo très défensif », a expliqué la Québécoise qui a reçu un shido, tout comme son adversaire, en temps réglementaire.

« J’avais mes mains sur elle, je contrôlais et je me déplaçais bien… Déjà qu’on se rende en prolongation c’était surprenant. Mais en plus qu’on décide de l’issue du combat en me donnant un shido? C’est une blague. Si j’étais un arbitre, je serais gênée aujourd’hui. Je ne peux pas m’expliquer cette défaite. C’est vraiment frustrant », a-t-elle conclu.

Plus tard en journée, plusieurs judokas canadiens se sont démarqués au Festival panaméricain des sports, disputé à Pachuca, au Mexique.

Brandon Jobb, originaire de la Colombie-Britannique, a remporté une médaille de bronze chez les moins de 90 kg grâce à une fiche de trois victoires en quatre affrontements. Le Québécois Marc Deschênes a lui aussi accédé à la troisième marche du podium chez les moins de 100 kg.

Du côté féminin, les Québécoises Monika Burgess (- 70 kg) et Ana Laura Portuondo Isasi (-78 kg) ont mis la main sur une médaille de bronze dans leur catégorie respective. Elles ont toutes deux obtenu une fiche de deux victoires et une défaite. Quant à Béatrice Valois-Fortier, elle a signé un gain en trois affrontements chez les moins de 63 kg ce qui lui a valu une cinquième place.

-30-

 

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com