Sergio Pessoa sur la deuxième marche !

12
mars
2016

Montréal, 12 mars 2016 – Les judokas canadiens Sergio Pessoa et Ecaterina Guica, sont tous les deux montés sur le podium, samedi, à l’Open panaméricain de Buenos Aires. En action chez les moins de 60 kg, Pessoa a raflé la médaille d’argent tandis que Guica a obtenu le bronze dans la catégorie des moins de 52 kg.

C’est l’Azéri Vugar Shirinli qui a privé Sergio Pessoa d’un parcours sans fautes dans la capitale argentine. En finale, le 40e judoka au monde a défait  par ippon le Montréalais classé 56e.

Pessoa était parvenu à se rendre en ronde ultime  en défaisant tour à tour l’Argentin Leandro Pardo,  l’Azéri Elbrus Zamanov, classé au 79e rang mondial, et le Péruvien Juan Postigos, 47e.

« Grâce à sa médaille d’argent, Sergio a récolté des points précieux en vue des qualifications olympiques », a raconté l’entraîneur de l’équipe nationale Sasha Mehmedovic.

C’est une bonne progression pour le Québécois qui avait fini cinquième samedi dernier à l’Open panaméricain de Lima.

« Sergio était très déterminé à monter sur le podium aujourd’hui après sa performance décevante de la semaine dernière. Il a montré beaucoup plus de motivation aujourd’hui », a poursuivi Mehmedovic.

Guica se rachète

De son côté, Ecaterina Guica, 31e au classement mondial, n’a eu besoin que de 38 secondes pour l’emporter par ippon vis-à-vis de la Péruvienne Brillith Gamarra Carbajal, 115e, dans son combat pour la médaille de bronze chez les moins de 52 kg.

L’athlète de Montréal est ainsi parvenue à obtenir une place sur le podium, elle qui avait baissé pavillon en demi-finale face à la Russe Natalia Kuziutina. Guica a tenu bon 3 minutes 24 secondes face à la sixième au monde avant de céder par ippon.

« En remportant le bronze, Ecaterina s’est rachetée de la semaine dernière », a affirmé l’entraîneur Mehmedovic.

À Lima, le parcours de la Québécoise s’était terminé dès le premier tour. « Cette fois, elle s’est bien battue toute la journée et a livré un solide match en demi-finale face à la Russe qui est sixième au monde », a-t-il rappelé.

Dans les rondes précédentes, la judoka de 22 ans  a eu le dessus sur l’Argentine Romina Aqueveque et la Mexicaine Luz Olvera.

Également présente sur les tatamis, Stéfanie Tremblay a pris le cinquième rang des moins de 63 kg. Après avoir signé deux victoires, la Saguenéenne, 39e au monde, a vu la Brésilienne Ketleyn Quadros, 46e, lui servir un ippon en demi-finale. Tremblay a à nouveau subi la défaite dans son combat pour le bronze face à la Russe Marta Labazina, 31e.

Antoine Bouchard (-66 kg) et David Ancor (-73 kg) se sont quant à eux avoués vaincus à leur premier combat et n’ont pas obtenu de classement.

L’Open panaméricain de Buenos Aires se terminera dimanche. Catherine Roberge sera à surveiller chez les moins de 78 kg.

Jessica Klimkait fait la loi à Coimbra

Du côté du Portugal, l’Ontarienne Jessica Klimkait a ravi la médaille d’or à la Coupe européenne junior disputée à Coimbra.

En route vers la victoire chez les moins de 57 kg, l’athlète de Whitby  défait la Portugaise Ines Ascencao, la Britannique Acelya Toprak, puis la Néerlandaise Dewi Bermard, ce qui l’a menée en finale où elle s’est imposée contre la Britannique Jodie Caller.

« C’est une belle performance de Jessica. Elle a été très stratégique toute la journée », a indiqué l’entraîneur de l’équipe nationale junior Jean-Pierre Cantin.

La Québécoise Yumi Amal Bellali s’est également distinguée en terminant cinquième chez les moins de 52 kg. 

Après deux victoires, la judoka de Pointe-Claire a été défaite en demi-finale par l’Espagnole Irene Esteve. Elle s’est ensuite avouée vaincue face à l’Italienne Giulia Pierucci dans son combat pour le bronze.

« C’est une grosse surprise, car Yumi est encore seulement U18. Elle a démontré une qualité technique impressionnante.  Son jeune âge et son manque d’expérience à fait la différence dans le match pour une médaille de bronze, mais elle a un beau futur devant elle », a souligné Cantin.

Chez les hommes, Alex Marineau a pris le septième rang chez les moins de 73 kg. Défait à son deuxième duel du tableau éliminatoire, l’athlète de Pincourt a tracé son chemin en repêchage où il  a signé deux victoires consécutives avant d’être éliminé par le Français Samuel N Zingo.

« C’est une autre belle surprise de la journée.  Son manque d’expérience a aussi fait la différence, mais nous pouvons nous attendre à de belles choses dans un avenir rapproché », a affirmé l’entraîneur.

Également en action, Laurence Thiffault (-48 kg), Marie Besson (-52 kg), Julien Frascadore (-60 kg), Yassin Youssef (-60 kg), Jacob Valois (-66 kg), Gabriel Juteau (-66 kg) et Bradey Langlois (-73 kg) n’ont pas obtenu de classement.

« Nous athlètes ont tous bien fait.  Ils ont travaillé avec acharnement et détermination.  Pour plusieurs, le manque d’expérience en compétition internationale a fait la différence au final.  Certains de nos athlètes venaient ici pour des médailles, mais pour beaucoup, nous voulions qu’ils prennent de l’expérience.   Nous avons une équipe relativement jeune et ils ont besoin de ce genre de compétition pour s’améliorer », a conclu Jean-Pierre Cantin.

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com