Taeya Koliaska décroche l’argent en République tchèque

21
juillet
2019

Koliaska (à gauche)

Montréal, 21 juillet 2019 – La Canadienne Taeya Koliaska est passée près de monter sur la plus haute marche du podium des moins de 52 kg, dimanche, lors de la Coupe européenne junior présentée à Prague, en République tchèque.

L’Albertaine s’est inclinée en finale pour l’or face à la Russe Tatiana Tsygankova, gagnante par ippon. Koliaska a aussi remporté ses deux premiers combats par ippon contre l’Espagnole Lucia Munoz Solano dans les préliminaires, puis contre la Britannique Yasmin Javadian en demi-finale.

« C’était une bonne journée, l’an passé j’ai fini cinquième. Je me sentais super forte et j’ai suivi le plan. Contre Tatiana, je n’ai pas été en mesure de faire mes attaques. Avec du recul, j’aurais dû foncer », a fait savoir Koliaska, qui participera à la Coupe européenne junior de Berlin le week-end prochain.

Taylor gagne en expérience

Kelly Taylor (-57 kg) a quant à elle terminé au cinquième rang. En finale pour une des troisièmes places, la Canadienne a perdu par ippon contre l’Allemande Seija Ballhaus.

« Son adversaire était très forte et elle a un peu un style non orthodoxe. Je suis très content d’elle et nous allons travailler sur différents aspects cette semaine au camp d’entraînement pour nous reprendre au tournoi de Berlin et éventuellement aux Championnats du monde juniors », a commenté l’entraîneur Jean-Pierre Cantin.

Plus tôt dans la journée, après une victoire et une défaite dans les préliminaires, l’Albertaine a gagné ses trois combats du repêchage contre l’Azerbaïdjanaise Ulviyya Bayramova (waza-ari), l’Espagnole Carolina Rivero Suarez (ippon) et la Portugaise Mafalda Ezequiel (ippon).

« Elle a perdu un combat dans les préliminaires contre l’éventuelle championne, la Tchèque Vera Zemanova. Le style européen est très physique, pas vraiment classique pour une Japonaise comme Kelly. Elle a eu un peu de difficulté à s’adapter. En golden score, elle a quant même bien fait. C’est sa première fois en Europe, alors je trouve que c’est un très bon résultat », a expliqué Cantin.

Également en action dans cette catégorie, l’Albertaine Alexandra Gagnon n’a pas obtenu de classement avec une fiche d’une victoire et une défaite dans les préliminaires.

Arencibia et Ryder tous deux neuvièmes

Alexandre Arencibia (-81 kg) a conclu au neuvième rang. Le Montréalais a réalisé deux gains dans les préliminaires et encaissé un revers. Il s’est finalement incliné par ippon au repêchage devant l’Allemand Alexander Neihs.

« Il s’est blessé la semaine dernière à une côte, alors il n’a pas pu vraiment s’entraîner. Au premier combat qu’il a perdu, il est tombé dessus et ça lui a fait mal. Il était prêt mentalement, alors il a fait son possible par la suite, mais ce n’était pas assez, a commenté l’entraîneur. Il a battu des gars quand même solides et fait de beaux affrontements, c’est parfait avec le calibre de compétition qu’il avait. En bonne santé, il peut aller loin, car il l’a déjà prouvé dans le passé. »

Ian Ryder (-100 kg) a obtenu le même classement que son compatriote Arencibia, mais a connu un parcours différent. Le Britanno-Colombien a signé une fiche d’une victoire et une défaite en préliminaires, puis a terminé sa journée au repêchage au moment où le Hongrois Zsombor Veg, futur médaillé de bronze, a gagné par ippon.

« Alex et Ian en sont à leur première année junior, alors ils ont beaucoup à apprendre. Ian vient de monter dans cette catégorie et est encore un peu léger. Il a fait de beaux combats, mais il manque encore un peu d’adaptation », a conclu Jean-Pierre Cantin.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada
Information : 514-990-0966 | 1-866-990-0966

Information:

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com