Tammy Thornton, supermaman du judo

13
mai
2018

Pour la fête des Mères, Judo Canada a décidé de souligner l’implication et la carrière en judo de l’une de ses membres, Tammy Thornton, mère de 3 enfants.

Tammy a connu le monde du judo il y a 30 ans lorsqu’elle a commencé à s’entraîner à l’âge de 10 ans. Elle a longtemps fait de la compétition, mais a arrêté en 1999. Plutôt que de l’éloigner de son sport, son retrait du circuit compétitif lui a permis de s’impliquer encore plus, mais en tant qu’arbitre. En plus d’être très active en tant qu’arbitre, Tammy est également présidente du comité d’arbitrage et du comité féminin de Judo Alberta, et elle est représentante des femmes pour sa fédération. Dernièrement, elle a été choisie par Judo Canada pour représenter sa province pendant la première édition du Sommet féminin de Judo Canada, qui aura lieu en juin. Plusieurs jeunes judokas la voient comme un modèle, ce qui pourrait être l’une des raisons pourquoi le camp d’entraînement féminin qu’elle organise à chaque année est toujours un si grand succès.

Pendant sa carrière de judo au cours des 30 dernières années, Tammy n’a jamais arrêté de pratiquer son sport. Lorsqu’elle était mère au foyer pour élever ses 3 enfants, Riley, Tyson et Kennedy, elle trouvait une façon d’ajouter ses entraînements à son horaire chargé, parfois en amenant les enfants avec elle au dojo. Maintenant qu’elle est de retour au travail à temps partiel, la gestion du temps est définitivement une compétence qu’elle maîtrise, car son retour au travail ne signifie pas qu’elle est moins impliquée en judo. En effet, elle a récemment été au Costa Rica pour passer son examen d’arbitre de niveau Continental.

Tammy et son fils Tyson

Comment y arrive-t-elle? « J’ai eu la chance d’avoir du soutien. Lorsque mes enfants étaient plus jeunes, mon mari, mon frère et mon père m’ont beaucoup aidée à prendre soin d’eux, ce qui me permettait de continuer à pratiquer le judo. Je ne crois pas que j’aurais pu y arriver sans eux. C’est un peu plus facile maintenant que les enfants sont plus vieux, et 2 d’entre eux pratiquent encore le judo, nous pouvons donc y aller tous ensembles, c’est devenu notre activité familiale » explique-t-elle. « Maintenant que je ne suis plus mère au foyer, bien sûr que certains aspects me manquent, comme d’aller les conduire à l’école ou les accompagner lors des sorties scolaires, mais le judo nous rapproche. Tyson a commencé les compétitions dans la catégorie U16 cette année, et lorsque je l’accompagne à ses tournois, c’est notre moment pour être juste tous les deux. Je suis très fière de mes enfants, et très heureuse qu’ils partagent ma passion pour le judo. »

-30-

Rédigé par Sarah Mailhot pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com