Trois fois la même histoire pour l’équipe nationale

24
novembre
2019

Montréal, 24 novembre 2019 – Les trois judokas canadiens en action au Grand Prix d’Osaka, dimanche, au Japon, ont connu le même sort sur les tatamis. Zachary Burt, Shady El Nahas et Kyle Reyes ont tous remporté leur premier combat avant d’être éliminés par des Japonais qui évoluaient devant leurs partisans.

Zachary Burt a commencé sa journée chez les moins de 90 kg en prenant sa revanche sur le Néerlandais Jesper Smink, qui l’avait battu l’an dernier aux Pays-Bas au terme d’un long face-à-face.

« J’ai pu l’agripper et effectuer un étranglement que je pratique chaque semaine à l’entraînement. Ç’a été une belle sensation non seulement d’égaliser 1-1 et gagner, mais aussi de réussir ce sur quoi je travaille depuis des semaines », a confié Burt.

Après cette convaincante victoire par ippon, le Canadien s’est mesuré au Japonais Kenta Nagasawa, 10e au classement mondial, lors du deuxième tour. « Je savais que c’était une lourde tâche de l’affronter, mais je me sentais vraiment bien après le premier combat et j’avais hâte de m’opposer à lui. Sa force m’a surpris et il a gardé l’avantage sur la prise, ce qui est venu faire la différence. »

Burt a été pénalisé une troisième fois dans la dernière minute, ce qui a mis fin à son tournoi et a permis à Nagasawa d’avancer. « Personnellement, je pense que la dernière pénalité a été appelée un peu trop vite. Je vais apporter les ajustements nécessaires sur ma prise pour pouvoir le battre la prochaine fois. »

Kyle Reyes a quant à lui vaincu le Péruvien Jose Luis Arroyo Osorio par ippon chez les moins de 100 kg, pour ensuite s’incliner face au Japonais Aaron Wolf, classé 13e au monde et futur médaillé de bronze à Osaka.

En action dans cette même catégorie, Shady El Nahas a eu droit à un laissez-passer en début de compétition. Il a eu le dessus sur l’Autrichien Aaron Fara à son premier affrontement du jour, mais n’a pu signer une deuxième victoire contre le Japonais Daiki Nishiyama.

« Zach, Kyle et Shady ont tous commencé en force en accédant aisément au tour suivant. Ils ont bien combattu, mais n’ont pas été en mesure de trouver des solutions contre les favoris de la foule », a mentionné l’entraîneur canadien Sasha Mehmedovic. Ce dernier estime que le Grand Chelem avait bien débuté pour la formation nationale avec une médaille de bronze pour Jessica Klimkait et une septième place pour Ecaterina Guica. Les choses se sont gâtées durant la fin de semaine.

« Je trouve que ça s’est bien passé à la première journée, mais nous avons été incapables d’aller chercher de grosses victoires par la suite. Le Grand Chelem d’Osaka est toujours difficile parce qu’il y a quatre athlètes japonais par division. Maintenant, nous allons nous concentrer sur l’entraînement afin d’être bien préparés pour le tournoi des maîtres qui aura lieu en Chine dans trois semaines. »

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
[email protected]

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com