Une bonne première expérience pour Renaud-Roy

28
août
2015

Montréal, 28 août 2015 – À sa première participation aux Championnats du monde de judo, Alix Renaud-Roy a pris le neuvième rang chez les moins de 70 kg vendredi, à Astana, au Kazakhstan.

Après avoir eu le dessus sur la Luxembourgeoise Lynn Mossong grâce à un waza-ari, Renaud-Roy, classée 32e au monde, s’est mesurée à Gevrise Emane. La Française a disposé de la judoka de La Pocatière par ippon et a par la suite décroché le titre de championne du monde de la catégorie.

« Alix a bien contrôlé son premier combat. Elle a marqué un waza-ari et a contrôlé le reste du combat. La première moitié du combat contre l’éventuelle championne du monde était plutôt égale avant que la Française marque un ippon. Somme toute, c’est une belle performance pour ses premiers Championnats du monde », a indiqué l’entraîneur de l’équipe canadienne, Nicolas Gill.

« J’avais affronté Mossong il y a six mois et je l’avais vaincue grâce à des shidos, alors je savais que ce combat était à ma portée », a précisé Renaud-Roy.

« Je savais aussi que mon deuxième combat n’allait pas être facile et que j’allais devoir suivre le plan de match établi avec mon entraîneur pour gagner. Malheureusement, même si le début du combat s’est bien passé et que nous avions toutes les deux un shido, elle m’a marqué un waza-ari debout pour ensuite poursuivre en immobilisation », a-t-elle ajouté.

Malgré son élimination, Renaud-Roy tire du positif de sa première expérience aux Championnats du monde. « Je suis vraiment contente d’avoir gagné mon premier combat, mais je sais qu’évidemment je dois continuer à travailler », a dit celle qui retourne maintenant à la maison pour s’entraîner et reprendre l’école.

En action dans la même catégorie, Kelita Zupancic, quatrième au classement mondial, n’a pas connu la journée espérée. La Montréalaise d’adoption, originaire de Whitby en Ontario, a été freinée dès son premier affrontement.

Elle a d’abord profité d’un laissez-passer au premier tour, puis s’est retrouvée face à la Française Fanny Estelle Posvite, 14e au monde chez les moins de 70 kg et plusieurs fois médaillée au niveau international. La Canadienne, gagnante des Jeux panaméricains de Toronto en juillet dernier, s’est fait surprendre par yuko.

« Le combat était serré au début, la Française menait deux pénalités contre une. Kelita a dû s’ouvrir et s’est fait prendre par un yuko. Malheureusement, ce n’était pas la performance espérée pour Kelita. Nous devrons nous asseoir au retour à la maison et bien analyser sa préparation afin de corriger le tir pour Rio », a expliqué Gill.

Après sa victoire contre Zupancic, Posvite a poursuivi sa route pour finalement remporter l’une des deux médailles de bronze de la catégorie.

Samedi, dernier jour des Championnats du monde à Astana, Kyle Reyes combattra du côté des moins de 100 kg.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com