Une deuxième médaille de suite pour Antoine Valois-Fortier

6
avril
2019

Montréal, 6 avril 2019 – Antoine Valois-Fortier est sur une lancée. Le judoka canadien a remporté le bronze pour une deuxième fin de semaine de suite, samedi, au Grand Prix d’Antalya, en Turquie.

Après s’être hissé sur un premier podium depuis son retour sur les tatamis la semaine dernière au Grand Prix de Tbilissi, le Québécois a signé quatre victoires et cumulé une défaite chez les moins de 81 kg en Turquie.

Profitant d’un laissez-passer en lever de rideau, Valois-Fortier a commencé en force en gagnant face à Ilker Gulduren, de la Turquie, et Andrea Regis, de l’Italie.

Il s’est ensuite incliné contre Luka Maisuradze, de la Géorgie, ce qui l’a envoyé au repêchage. « C’est un jeune combattant que je ne connaissais pas du tout. Il a réussi à me surprendre grâce à sa force et à son explosion », a fait savoir Valois-Fortier à propos du futur médaillé d’or de la journée.

Au repêchage, le Montréalais s’est toutefois bien repris en disposant de Nebojsa Gardasevic, du Monténégro, ce qui lui a permis de combattre pour une médaille de bronze.

On a eu droit à un duel tout canadien pour l’obtention de la médaille de bronze, alors qu’Antoine Valois-Fortier a fait face à Étienne Briand. Les deux adversaires se connaissent très bien et cela a paru tout au long de la rencontre, si bien que la plupart des manœuvres tentées ont été bloquées des deux côtés.

Antoine Valois-Fortier a finalement eu le dessus. « C’est toujours difficile de combattre contre un gars de ton équipe. Nous avons tous les deux connu un bon parcours et malheureusement, nous avons eu à nous affronter pour le bronze », a confié Valois-Fortier, lui qui a qualifié le combat comme étant à la fois tactique et serré.

Étienne Briand a abondé dans le même sens que son coéquipier après le tournoi. « Ce n’est pas l’idéal de devoir nous affronter puisque nous voudrions monter sur le podium ensemble. Reste qu’il s’agit d’un combat comme un autre. La seule différence, c’est que nous nous connaissons très bien. »

Avant cet affrontement, Briand a vaincu Kristjan Toniste, de l’Estonie, pour ensuite disposer de Murad Fatiyev, de l’Azerbaïdjan. Il a ensuite battu Muhammed Koc, de la Turquie, pour terminer au sommet de son groupe. Les choses ont commencé à moins bien aller pour Briand après les quarts de finale.

« J’avais des maux de ventre et je n’étais pas au sommet de ma forme, a indiqué l’athlète originaire de Sept-Îles, qui a perdu face à Christian Parlati, de l’Italie, en demi-finale. Je n’ai pas été en mesure de bien récupérer pour mes deux derniers combats, mais je tiens tout de même à féliciter Antoine pour sa victoire », a-t-il ajouté.

Le Géorgien Luka Maisuradze a décroché l’or, tandis que l’Italien Christian Parlati a obtenu l’argent. Le Russe Khasan Khalmurzaev a reçu la deuxième médaille de bronze.

L’entraîneur Michel Almeida s’est dit satisfait de la performance des deux judokas en Turquie, samedi. « C’est une bonne journée pour les athlètes canadiens, où nous avons pu voir Antoine Valois-Fortier et Étienne Briand en action en quarts de finale, pour finalement s’affronter pour le bronze », a-t-il mentionné.

L’équipe canadienne sera de retour en action dimanche avec Marc Deschênes (+100 kg) et Maxim Côté (-90 kg). Il s’agira d’ailleurs d’un premier Grand Prix pour Côté.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
[email protected]

 

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com