Une fois l’or et trois fois le bronze pour l’équipe canadienne

22
novembre
2020

Montréal, 21 novembre 2020 – Forte d’une récolte de trois médailles vendredi, l’équipe canadienne a vu quatre autres judokas se frayer un chemin jusqu’à un podium samedi lors des Championnats panaméricains présentés à Guadalajara, au Mexique. Shady El Nahas s’est emparé de l’or, tandis que Kyle Reyes, Zachary Burt et Marc Deschênes ont tous obtenu une médaille de bronze dans leur catégorie respective.

Shady El Nahas et Kyle Reyes ont tous les deux pris part à la compétition chez les moins de 100 kg et se sont affrontés en demi-finale. Après avoir défait le Dominicain Robert Florentino pour lancer les hostilités, El Nahas a triomphé devant son coéquipier, qui a été pénalisé trois fois et a du même coup été disqualifié.

En grande finale, El Nahas, huitième au monde, a signé sa troisième victoire par ippon de la journée face au Brésilien Rafael Buzacarini, ce qui lui a permis de monter sur la plus haute marche et de défendre son titre des Championnats panaméricains.

« Je suis vraiment heureux et cette médaille devrait m’aider à remonter au classement mondial », a dit El Nahas, qui n’a pas senti de pression pour conserver son titre, bien au contraire.

« Ça m’a motivé davantage. J’avais envie de défendre mon titre et c’est la première fois que je remporte deux médailles d’or de suite à un même tournoi. C’est vraiment une grosse journée pour moi », a déclaré le médaillé de bronze du dernier Grand Chelem de Budapest, qui a eu lieu en octobre.

Kyle Reyes a su conclure le tournoi en beauté avec du bronze au cou en l’emportant sur l’Américain Nathaniel Keeve. Avant de s’incliner devant El Nahas, Reyes avait eu le dessus sur l’Américain L.A. Smith III.

Shady El Nahas et Kyle Reyes.

Un autre duel canadien

Chez les moins de 90 kg, Zachary Burt s’est opposé à son compatriote Mohab El Nahas pour l’obtention d’une médaille de bronze. Ce dernier a été pénalisé à trois reprises durant le combat, donnant ainsi la victoire à Burt.

« C’était bien de revenir à la compétition, mais ce n’était définitivement pas ma meilleure journée physiquement, a confié Zachary Burt. J’ai connu des difficultés dans tous mes combats, mais je suis content d’avoir été capable d’atteindre le podium. »

Le Canadien ajoute que la nervosité s’est fait sentir dès le début et n’a fait qu’augmenter tout au long de la compétition, une première après une longue pause forcée par la pandémie.

« L’objectif est toujours d’être sur le podium, mais avec tout le stress qu’apportait le retour en temps de COVID-19, j’y allais un combat à la fois, un échange à la fois et j’essayais de faire de mon mieux. »

Burt a perdu son premier combat de la journée face au Péruvien Yuta Galarreta Villar. Il s’est vite repris au repêchage en l’emportant par ippon face au Mexicain Victor Ochoa avant de vaincre son coéquipier.

Pour sa part, Mohab El Nahas a d’abord battu l’Américain Colton Brown avant de baisser pavillon en demi-finale contre le Brésilien Rafael Macedo, éventuel médaillé d’argent.

Zachary Burt et Marc Deschênes.

Finalement, Marc Deschênes était en action chez les plus de 100 kg et a lui aussi été en mesure de monter sur le podium. Bien qu’il se soit avoué vaincu à son premier face-à-face contre le Cubain Andy Granda, Deschênes a gagné ses deux affrontements suivants pour être décoré du bronze. Le premier par ippon contre le Dominicain Jose Nova Alcantara et le second par waza-ari face à l’Équatorien Freddy Figueroa.

« Marc a offert une très belle performance et je suis très fier de lui. C’était une catégorie assez forte et il a réussi à aller chercher sa place sur le podium. C’est vraiment un beau résultat », précise son entraîneur, Jean-Pierre Cantin.

La délégation canadienne quittera le Mexique avec un total de sept médailles et termine deuxième au cumulatif derrière le Brésil. Vendredi, Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg), Ecaterina Guica (-52 kg) et Antoine Bouchard (-73 kg) sont tous demeurés invaincus pour être couronnés champions.

Des résultats plus que satisfaisants pour l’entraîneur Jean-Pierre Cantin, alors que la plupart des combattants en étaient à une première compétition depuis plus de 10 mois.

« Tout le monde s’est bien battu. Quand on remet ça en perspective, après une longue pause, ce n’est pas évident de recommencer et de retrouver ses repères. Nous sommes très fiers des judokas et c’est mission accomplie. »

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

© 2017 Canadian Kodokan Black Belt Association, Tous droits réservés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com